twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet sans frontière lance officiellement ses activités au Sénégal

lundi 1er juillet 2019

Ce samedi 29 Juin 2019 a été lancé officiellement au Sénégal, les activités d’Internet Sans Frontière qui, en collaboration avec Mozilla présentait le rapport sur la santé d’internet.

Ce réseau international d’organisations non gouvernementales a pour objectifs la promotion de la libre circulation des informations et des connaissances, de défendre les libertés et droits numériques et de lutter contre toutes les formes de censure sur les réseaux connectés.

Fondé à Paris en 2007 par un groupe de militants de la société civile à la suite de la censure du réseau Internet par la junte birmane. Internet sans frontière est présent aujourd’hui au Brésil, Togo, et USA avec un vaste réseau de partenaires et collaborateurs.

Ainsi, pour la protection de blogueurs et lanceurs d’alerte, une mobilisation internationale avait permis la libération Hossein Derakshan, le père de la blogosphère iranienne libéré en 2014 après trois années de détention. Pour demander l’Asile politique au Brésil pour Edward Snowden Internet sans Frontière a coordonné un appel de plus de 70 organisations de la société civile.

En Afrique, dans le cadre de ses activités, Internet Sans Frontières a mené et coordonné la campagne #BringbackourInternet contre la coupure Internet dans les régions anglophones du Cameroun. Au Togo, une campagne menée par Internet Sans Frontières a permis d’obtenir rapidement le rétablissement de la connexion Internet.

Pour la santé d’internet, l’ONG mène une campagne pour un accès libre de tous au réseau, indépendamment des zones et circonstances. C’est dans cette logique que M DIOKH Emmanuel insiste sur la nécessité de prendre les devants et d’être en position de veilleurs pour ne pas être surpris par une coupure inattendue du réseau même si, à bien des égards, le Sénégal est cité comme modèle. A en croire ce dernier, c’est la vigilance des acteurs du cyber espace, blogueurs, société civile et surtout les utilisateurs qui a permis jusques là au Sénégal d’échapper à des actions pouvant nuire à la santé du réseau.

Pour Julie Owono Directrice Exécutive de ISF, la publication de ce rapport en français offres aux utilisateurs de la zone Afrique francophone un réquisitoire des différents problèmes pouvant nuire à la santé d’internet. Ainsi les usagers locaux pourront y apporter des solutions adéquates, adaptées à la zone. Pour Solana Larsen de la fondation Mozila, toujours dans la même veine, les utilisateurs locaux doivent être les premiers experts de la santé d’internet dans leurs localités.

Manou Diokh

(Source : Publitechecho, 1er juillet 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)