twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet sans Frontières condamne vigoureusement le blocage des réseaux sociaux en Guinée

lundi 26 octobre 2020

Internet sans Frontières condamne vigoureusement le blocage des réseaux sociaux en Guinée depuis le 23 octobre 2020. Cette censure intervient alors que le président en exercice vient d’être déclaré vainqueur de l’élection présidentielle. Internet Sans Frontieres s’était joint à de nombreuses organisations pour appeler les autorités à préserver la connectivité pendant la période électorale.

Dans un tweet depuis supprimé, le Directeur de l’ARTP [directeur général adjoint, ndlr], l’agence de régulation des télécommunications, confirmait, le 24 octobre 2020, l’ordre envoyé aux opérateurs de brider la bande passante, “afin d’intensifier la lutte contre la haine en ligne”.

La déclaration du Directeur de l’ARTP contraste avec celle d’Orange Guinée rendue publique le 23 octobre 2020, qui mentionnait un “incident technique”. Cette communication contradictoire donne peu de gages d’un processus transparent, dans la mise en place d’une mesure disproportionnée, non nécessaire, et dont la légalité doit être questionnée.

Mise à jour du 26 octobre 2020 : Par la voie d’un communiqué rendu public le 25 octobre 2020, Orange Guinée explique n’avoir reçu “aucune notification sur les raisons de cette coupure”.

Le Gouvernement de Guinée s’ajoute à la liste des autorités qui ont l’habitude de censurer Internet dans des moments politiques importants. En mars 2020, le réseau a été fortement perturbé lors du référendum constitutionnel.

La lutte contre les discours haineux en ligne ne doit pas servir à renforcer la censure. Internet Sans Frontières appelle le Gouvernement guinéen a rétablir l’accès aux réseaux sociaux. L’association se tient à la disposition des acteurs gouvernementaux, de la société civile guinéenne et des plateformes privées pour lutter contre la haine tout en préservant la liberté d’expression.

(Source : Guinée News, 26 octobre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)