twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet.org : comment Facebook aborde les opérateurs mobiles

lundi 27 juillet 2015

Pour rallier les opérateurs mobiles à la cause d’Internet.org, Facebook leur présente le programme comme un levier d’acquisition client et leur dédie un portail.

Facebook approfondit sa stratégie d’ouverture dans le cadre de l’initiative Internet.org, qui vise à connecter l’ensemble de la population mondiale.

Après avoir annoncé, au mois de mai, l’élargissement du programme à tous les développeurs moyennant certaines dispositions (notamment l’accessibilité des applications à partir d’un téléphone basique), le réseau social axe sa communication sur les opérateurs mobiles.

Jusqu’alors, les alliances étaient nouées au cas par cas pour lancer Internet.org dans de nouveaux pays. Depuis la Zambie en juillet 2014, dix-sept sont entrés dans la boucle sur trois continents.

Le rythme de déploiement devrait s’accélérer avec la mise à disposition, pour les opérateurs, d’un guichet centralisé, sous la forme d’un portail regroupant outils techniques et guides de bonnes pratiques.

Principale promesse faite à ceux qui rejoindront le cercle Internet.org : accéder à de nouveaux clients, leur faire comprendre la valeur d’Internet, puis les fidéliser, sachant que « plus de la moitié » de ceux qui essayent l’offre gratuite commencent à payer pour de la data dans les 30 jours.

Face aux organisations militantes qui dénoncent des atteintes portées à la neutralité du Net (des attaques qui ont déjà valu à plusieurs partenaires de se retirer du programme), Facebook met en avant une philosophie « de transparence et d’inclusion », avec des services voulus « très simples » et « pertinents en termes de données » partagées ou diffusées.

La formule de base donne accès – en bas débit – à une trentaine de services thématiques, autour de la santé, de l’actualité, de l’agriculture ou encore de la recherche d’emploi… mais aussi de Facebook et de la messagerie électronique. L’accès peut se faire via une application Android ou sur le portail Internet.org.

Selon Reuters, l’initiative a permis, en un an, de connecter quelque 9 millions de personnes. Le chemin est encore long pour toucher ces 4,5 milliards d’individus qui n’ont, d’après les mesures de Facebook, pas encore accès au Net.

Clément Bohic

(Source : IT Expresso, 27 juillet 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)