twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet coupé au Soudan du Sud depuis ce matin, suite à l’appel à manifestation lancée par une coalition d’activistes

lundi 30 août 2021

Les résidents de Juba qui expérimentent la 4G depuis décembre 2020 devront se passer du service aujourd’hui. Afin d’empêcher la coordination d’actions d’organisations de la société civile qui réclament le départ du président de la République, une partie du pays a été coupée du monde.

Depuis le matin de ce lundi 30 août, les Sud-Soudanais n’ont plus accès à Internet mobile dans une partie du pays. C’est depuis dimanche que les abonnés de l’opérateur de téléphonie mobile MTN South Sudan ont constaté qu’ils n’avaient plus accès au service à Juba alors que ceux de Zain ont vu leur connexion au net bloquée ce matin. La restriction d’accès fait suite à l’appel à manifestation dans la capitale lancée la veille par une coalition d’organisations de la société civile qui réclame le départ du président de la République Salva Kiir, du vice-président Riek Machar et du gouvernement.

Selon les organisations civiles, les deux hommes, rivaux politiques, sont à l’origine de la guerre et de la corruption qui bloquent le développement du pays. « Quand ils gouvernent ensemble, rien ne bouge. Ils ne sont d’accord sur rien. Et quand ils ne sont pas ensemble, ils se battent et sont responsables de souffrances, de destructions, et de nombreux décès de civils », a dénoncé Rajab Mohandis (photo), le directeur exécutif de l’Organisation pour une gouvernance réactive (ORG).

En décembre 2019 les affrontements qui perduraient au Soudan du Sud depuis décembre 2013 ont pris fin. Les accords de paix signés en septembre 2018 par Salva Kiir et Riek Machar ont enfin commencé à être respectés. Mais la population ne croit plus au leadership des deux hommes. Elle refuse qu’ils continuent à diriger le pays dont ils sont grandement la source de malheur jusqu’aux élections de 2023. En juillet 2021, la Banque mondiale estimait que la croissance économique du Soudan du Sud devrait se contracter de -4,1%, portée par un déclin des secteurs pétrolier et non pétrolier affaiblis par près de six ans de conflits et plusieurs chocs concomitants, dont la Covid-19.

La coupure d’Internet survenue ce matin, même si elle ne couvre pas l’ensemble du pays, ne va pas uniquement nuire aux populations qui jouissent de la 4G depuis décembre 2020. Elle représentera également un manque à gagner pour les sociétés télécoms qui ont fait de la data à haut débit un axe majeur de leur croissance économique.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 30 août 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)