twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet : L’Artp veut auditer les coûts pratiqués par les opérateurs

mardi 19 décembre 2017

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a organisé ce mardi 19 décembre 2017 une journée de concertation sur les évolutions tarifaires. Elle compte procéder à la réduction des tarifs Fh (Faisceaux Hertziens), à l’encadrement des promotions, à la lisibilité tarifaire et à la réduction des tarifs d’internet pour permettre aux opérateurs d’être beaucoup plus dynamiques dans les offres qu’ils proposent aux utilisateurs.

« L’heure est venue de s’arrêter afin d’examiner, dans les détails, les tarifs appliqués et les tarifs qui doivent être orientés. Sous ce rapport, nous avons entrepris l’une des dispositions du code (des télécommunications) qui voudrait que l’Artp fasse un audit des coûts pratiqués par les opérateurs pour vérifier s’ils sont réels. Malgré l’insistance de l’autorité de régulation à baisser les tarifs d’interconnexion, nous continuons à observer l’effet contraire. De 2014 à maintenant, les tarifs ont plutôt augmenté. Ils sont passés de 1,90 à 1,99 pour certains et 1,90 franc pour les autres », explique Abdou Karim Sall, Directeur général de l’Artp.

Il a saisi l’occasion pour annoncer que l’Artp va mettre incessamment sur pied un observatoire des tarifs de détail dont le contenu sera positionné sur son site web. « Nous avons acquis un outil de mesure de la taxation des services par les opérateurs. Ce dispositif va permettre de vérifier que lesdits opérateurs facturent comme il se doit les prestations et services commercialisés. Cette démarche n’a pas pour objet de remettre en cause les fondamentaux de la régulation, mais plutôt de les conforter dans une matière évolutive inspirée par les exigences nouvelles du secteur et les besoins nouveaux des consommateurs », explique t-il.

Pour sa part, Birago Diop, représentant du Dg de la Sonatel, estime que l’une des préoccupations majeures de la Sonatel pour faire face à ses enjeux reste le coût des fh élevés. « Il faut rappeler que le coût actuel des fh au Sénégal, comparé à celui de la sous-région, est huit fois plus élevé. Ceci à des impacts handicapant sur les raccordements de nos stations par fh (Faisceaux Hertziens). Concernant les promotions bonus, Birago Diop pense que les promos constituent une forte attente des clients et participent fortement aux dynamiques du marché. Leur limitation aura un impact sur la satisfaction du client. Les taux de bonus proposé peuvent déstructurer le marché et la rentabilité du secteur”, note-t-il.

Mitwa Kaemba N’gambie, Directrice générale de Tigo, a, quant à elle, salué l’initiative de l’Artp. « La baisse continue des tarifs interconnexion nous a permis, dans une certaine mesure, de diversifier avec une tarification uniforme. L’un de nos piliers stratégiques est de faire du Sénégal un hub sous-régional. Aujourd’hui, nous avons lancé plusieurs initiatives concernant nos offres Internet, la baisse des prix pour pouvoir offrir un prix abordable aux clients », soutient-elle.

Abdallah Said, Directeur d’Expresso Sénégal, lui, sollicite le soutien de l’Artp afin de connecter les populations des zones rurales à des prix abordables pour faire avancer rapidement la transformation numérique.

Ndèye Fatou Ndiaye

(Source : Seneweb, 19 décembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)