twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet : De l’importance du .africa dont la devise est « l’Afrique dans un seul espace »

lundi 10 juillet 2017

Le Point-Africa (.africa) est donc le nouveau nom de domaine géographique de premier niveau (gTLD) pour la promotion des affaires, des peuples et de la culture de l’Afrique sur l’Internet. D’après l’Union africaine, ce nom de domaine disponible au grand public depuis le 04 juillet 2017 ajoute de la valeur dans l’univers des noms de domaine de l’Internet et est considéré comme un mot reconnaissable qui met l’accent sur l’identité africaine et capture l’essence de la communauté africaine.

Ce nom de domaine fournira à l’Afrique des possibilités accrues pour établir la présence des marques et institutions sur Internet. « On s’attend à ce que les institutions africaines, les petites et moyennes entreprises bénéficient grandement du Point-Africa, car elles prospèreront au-delà de leurs marchés locaux pour envahir le marché régional et continental. Plus ces acteurs utiliseront le Point-Africa, plus ils favoriseront une communauté diversifiée et dynamique dans l’espace numérique africain et réaliseront le potentiel d’Internet comme plate-forme pour la croissance économique », explique-t-on du côté de l’Union africaine.

En tant que premier registre parrainé en exploitation en Afrique et, par conséquent, répondant aux besoins spécifiques de ses communautés, le .africa deviendra un outil et un symbole de l’intégration du continent. « L’Afrique dans un seul espace » est la devise du .africa.

Le succès du .africa, apprend-on auprès de l’UA, dépendra en grande partie de la façon dont les gouvernements africains et les entreprises utiliseront ce nom de domaine. D’où l’importance pour les gouvernements et entreprises de réserver (et protéger) rapidement les noms ayant une signification économique, culturelle, sociale et religieuse, d’autant plus que l’enregistrement est désormais officiellement disponible au public depuis le 03 juillet 2017.

Pour un réel succès du .africa, la CUA, la ZACR ainsi que les organes de l’UA devraient s’engager à effectuer des grandes campagnes de marketing et de promotion visant à amener les acteurs africains à utiliser le .africa. Parce que, jusqu’à présent, seules les marques internationales s’y ruent. Ce qui devrait être l’inverse. Car, plus le .africa sera utilisé, plus les revenus sont générés pour l’UA et son partenaire, plus les financements seront disponibles à l’UA pour accompagner les projets TIC de l’Afrique.

(Source : TIC Mag, 10 juillet 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)