twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Interdits par la Cdp de promouvoir les Sms « Stop Ebola » : Sonatel et Tigo se défendent

mercredi 11 février 2015

La Commission de protection des données personnelles (Cdp) avait enjoint dans son dernier rapport trimestriel les sociétés téléphoniques Sonatel et Tigo d’arrêter de collecter des fonds en faveur de l’Union africaine, à travers les messages « Stop Ebola », dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola.

Des injonctions qui ne semblent cependant pas émouvoir les sociétés de téléphonie concernées. Elles ont en effet publié un communiqué hier, pour préciser qu’avec d’autres opérateurs mobiles en Afrique, ils ont accepté d’accompagner l’Union africaine (Ua) dans cette initiative. « Face à ce fléau Ebola, Sonatel et Tigo ont répondu favorablement à l’appel de l’Union africaine pour lutter contre cette terrible épidémie. Et cette belle initiative a été saluée par les autorités sénégalaises grâce au ministère des Télécommunications et des Postes, et au ministère de la Santé et de l’Action sociale surtout ce dernier qui a publié le 16 décembre 2014 le lancement de la campagne. D’ailleurs, l’Autorité de régulation des télécommunications et des Postes (Artp) a mis à disposition gratuitement le numéro court de la plateforme de réception des dons par Sms », se défendent les deux sociétés. Avant de préciser encore : « D’après le courrier de l’Ua du 1er décembre 2014, les fonds collectés sont intégralement versés dans le Fonds de solidarité africain. Orange et Tigo trouvent qu’ils ont juste fait un apport logistique, car ils respectent dans leurs activités commerciales quotidiennes tous les lois et règlements notamment, ici, les dispositions de la Loi 2008-12 du 25 janvier 2008. »

Mathilde Baldé

(Source : Le Quotidien, 11 février 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)