twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Intelvision s’accorde avec Vodafone pour introduire un nouveau système de câble aux Seychelles

mercredi 8 juin 2022

La demande en connectivité à haut débit s’accélère aux Seychelles. Le gouvernement et les opérateurs télécoms investissent dans le renforcement de l’infrastructure télécoms nationale afin de soutenir la transformation numérique de l’économie.

L’opérateur de télécommunications seychellois Intelvision envisage d’introduire un nouveau système de câble aux Seychelles. La société a signé à cet effet un accord de partenariat avec le géant britannique Vodafone. Prévue pour durer 15 ans, la coopération entre les deux opérateurs est soutenue par la Société financière internationale (IFC) qui finance le projet à hauteur 20 millions USD.

Le projet, apprend-on, facilitera la connectivité entre les Seychelles et le futur réseau de câbles sous-marins à fibre optique 2Africa de Meta (ex-Facebook) qui sera déployé au second semestre 2023. Avec une capacité apportée de plus de 600 Gb/s de bande passante internationale, le nouveau système de câble servira de complément au système existant Seychelles East Africa System (SEAS). L’accord permettra également à Intelvision de fournir des réseaux mobiles 4G et 5G à travers Mahé, la plus grande île de l’archipel, et toutes les autres îles intérieures.

Cette annonce intervient trois mois après que les Seychelles se sont connectées au Pakistan East Africa Cable Express (PEACE), leur deuxième infrastructure du genre après le SEAS en 2011. Ces différents investissements traduisent les efforts consentis par le gouvernement pour limiter l’impact négatif de la pandémie sur l’économie locale et accélérer la reprise en se concentrant sur l’économie numérique.

Pour Mukesh Valabhji, président-directeur général d’Intelvision, le nouveau câble permettra de révolutionner l’expérience de l’Internet aux Seychelles et de renforcer l’infrastructure locale des télécommunications. À terme, cette collaboration devrait permettre de réduire les coûts de connectivité pour les opérateurs de télécommunications nationaux et les populations, ainsi que stimuler la concurrence pour les services de données fixes à large bande et mobiles.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 8 juin 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik