twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Intelsat s’est placé en situation de faillite comme OneWeb pour mieux aborder le futur

vendredi 15 mai 2020

Le fournisseur de services télécoms par satellite, Intelsat, s’est placé en situation de faillite. La société l’a annoncé dans la soirée du 13 mai 2020. Elle a adopté la même stratégie que la société OneWeb, en se plaçant sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Mais contrairement à OneWeb qui cherche un repreneur pour ses activités, Intelsat ne compte pas abandonner le marché.

La stratégie adoptée par Intelsat intervient après que la société a raté, le 15 avril dernier, une échéance de remboursement de sa dette estimée à 14,7 milliards de dollars, selon le journal Les Echos. Le groupe télécoms luxembourgeois avait trente jours pour honorer sa signature.

En se plaçant sous faillite, il veut ainsi s’acheter suffisamment de temps pour assainir son bilan financier et solidifier ses capacités d’investissement pour le futur. Intelsat compte à cet effet vendre certaines de ses fréquences américaines pour plusieurs milliards de dollars. Intelsat compte gagner près de 5 milliards de dollars de la vente de la bande C dont les opérateurs télécoms ont besoin pour déployer la 5G.

Selon Stephen Spengler, le président-directeur général d’Intelsat, le succès a été au rendez-vous pour l’entreprise ces dernières années malgré un endettement considérable. Mais « il est maintenant temps de changer cela. Nous avons l’intention d’aller de l’avant avec la compensation accélérée du spectre en bande C aux États-Unis et de parvenir à une solution globale qui se traduirait par un bilan plus solide. Cela nous positionnera pour investir et poursuivre nos objectifs de croissance stratégique, tirer parti de nos forces et répondre aux besoins critiques de nos clients avec des ressources supplémentaires », a-t-il ajouté.

(Source : Agence Ecofin, 15 mai 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)