twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Intelligence artificielle : Les pays Africains encore très en retard

vendredi 21 juin 2019

Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et Oxford Insights ont élaboré un indice de préparation à l’intelligence artificielle. 194 pays sont pays sont classés à partir de 11 indicateurs d’entrée, regroupés sous quatre groupes de haut niveau : gouvernance, infrastructure et données, compétences et éducation et les services gouvernementaux et publics.

Selon les prévisions l’intelligence artificielle devraient ajouter 15 000 milliards de dollars à l’économie mondiale d’ici 2030. AI a le pouvoir de transformer la manière dont les gouvernements du monde entier fournissent les services publics. En retour, cela pourrait grandement améliorer les expériences des citoyens en matière de gouvernement.

Sans surprise l’Amérique du Nord est la région la plus performante, tandis que l’Afrique et la région Asie-Pacifique sont les moins performantes. L’indice montre l’inégalité actuelle en matière de préparation à l’IA entre les gouvernements mondiaux, les pays à revenu élevé se classant probablement mieux dans le classement que les pays à revenu moyen et faible.

Singapour, Le Royaume Uni, l’Allemagne, les Etats Unis, la Finlande, la Suède, le Canada, la France, le Danemark et le Japon sont les dix premiers pays les mieux préparés à l’intelligence artificielle.

Aucun pays africain ne figure dans le top 50

Les pays africains sont en retard en matière d’intelligence artificielle. Aucun pays africain ne figure parmi les 50 premiers et seuls 12 pays africains figurent dans le top 100. Le Kenya, La Tunisie, Maurice, L’Afrique du Sud, le Ghana, Le Maroc, Les Seychelles, l’Ouganda, la Gambie et le Sénégal sont les dix pays africains les mieux préparés. La Côte d’Ivoire occupe le 104 ème rang Mondial et le 14 ème rang africain.

On note quelques développements dans le domaine en 2018. L’ouverture premier centre de recherche africain sur l’IA de Google au Ghana. L’Université de Lagos a lancé en juin 2018 le premier hub pour l’IA au Nigéria, vise à développer le secteur et les compétences de l’IA dans le pays. La prolifération rapide et continue de pôles technologiques en Afrique est maintenant un phénomène largement étudié, plusieurs villes telles que Le Cap, Addis-Abeba, Kigali et Nairobi se positionnant toutes comme des centres régionaux d’innovation.

(Source : ICT4Africa, 21 juin 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)