twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Intel et la fondation Rockefeller veulent réduire le fossé numérique entre genres en Afrique

vendredi 9 mai 2014

La société américaine de microprocesseurs, Intel, s’est associée à la Rockefeller Foundation dans le cadre du programme She Will Connect. L’initiative, lancée lors du Forum économique mondial (WEF), qui se tient au Nigeria du 7 au 9 mai 2014, a pour objectif de réduire le fossé numérique qui sépare encore les femmes des hommes en Afrique.

D’après le dernier rapport Femmes et Web des Nations Unies, dans les pays en développement, moins de 25% de femmes sont en ligne par rapport aux hommes. En Afrique subsaharienne, cet écart s’élève à 43%. C’est à cause de cette situation qu’Intel a lancé le programme She Will Connect, pour travailler dans un écosystème de partenaires et contribuer à combler cette fracture à l’échelle mondiale, en commençant par l’Afrique.

Il est prévu, à travers des programmes d’alphabétisation numérique pilotes qui seront lancés en Afrique du Sud, au Kenya, au Nigeria et en Zambie, d’éveiller cinq millions de femmes aux TIC.

Pour John Davies, le vice-président d’Intel, directeur général du groupe pour les ventes et le marketing, le programme She Will Connect est une combinaison innovante de formation d’alphabétisation numérique, d’un réseau en ligne de pairs et de contenu pertinents sur le genre. Les jeunes femmes qui en profiteront auront la possibilité d’acquérir ou d’améliorer leurs compétences numériques et d’élargir leur compréhension et leur utilisation de la technologie. Elles pourront se connecter aux services de santé, d’information éducative, aux services du gouvernement. Elles seront en mesure de recevoir une meilleure éducation, d’accroître leur participation politique, d’avoir une voix plus forte dans leurs communautés et d’augmenter leurs revenus en se connectant à de nouvelles opportunités économiques.

(Source : Agence Ecofin, 9 mai 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)