twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Intégration sous-régionale : Les acteurs des Télécoms veulent apporter leur pièce à l’édifice

jeudi 5 janvier 2017

Les acteurs du secteur des Télécommunications veulent contribuer pleinement au processus d’intégration sous-régionale. C’est ce qu’ont indiqué, hier à Dakar, les ministres de tutelle du Togo et du Sénégal, de même que les directeurs des Autorités de régulation du secteur des deux pays. Ils ont annoncé, à l’occasion d’une signature d’accord, la suppression, à partir du 31 mars prochain, des droits de ‘’roaming’’ appliqués sur les appels téléphoniques lors des déplacements dans un pays de la Cedeao.

Les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), qui ont signé l’accord de ‘’Free roaming’’, vont devoir l’appliquer d’ici trois mois. Il s’agit notamment du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Sénégal, de la Sierra Léone et du Togo. ‘’Ce Free roaming permettra aux pays membres de la Cedeao de baisser de manière significative les coûts des communications de ceux-là qui se déplacent dans l’espace. Ceux-là qui sont en déplacement dans les pays signataires vont désormais émettre et recevoir des appels comme s’ils étaient dans leur propre pays’’, a expliqué le directeur général de l’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, Abdou Karim Sall.

‘’Cette initiative vient à son heure et renforce la coopération entre nos différents Etats. De même, elle participe à la mise en œuvre des politiques au niveau de la Cedeao. Aujourd’hui, au niveau africain, notre défi est de ne pas rater la révolution numérique’’, a estimé le ministre sénégalais en charge des Postes et Télécommunications, Yaya Abdoul Kane.

Selon lui, les technologies de l’information et de la communication sont une ‘’opportunité’’ ; et l’économie créative est une ‘’alternative’’ à la problématique du développement du continent. Un des pas vers l’intégration africaine, c’est certes l’établissement de passeport africain, de passeport de la Cedeao, de carte d’identité biométrique, mais poursuit la ministre togolaise des Postes et de l’Economie numérique, Cina Lawson, ‘’nous voulions aussi être présents dans les télécoms. Cela fait des années que nous discutons pour, qu’au niveau africain, il n’y ait plus de droit de roaming’’.

Pour la ministre togolaise, tous les pays du monde ont les mêmes problématiques en matière de régulation dans les télécoms. ‘’Nous sommes à des stades parfois différents. Mais nous faisons face aux mêmes problèmes. Ce que nous disons à l’échelle africaine, c’est que nous pourrons coopérer, former nos équipes ensemble, pour mieux répondre et de façon harmonisée à toute cette problématique’’, préconise Cina Lawson.

Un partenariat bilatéral

Le Togo vient ainsi, avec le déplacement de son ministre et de son directeur de l’Autorité de régulation des Postes et Télécommunications, Abayed Boyodi, de rejoindre le groupe des pays signataires de l’accord sur le ‘’Free roaming’’. Par la même occasion, un accord cadre pour que le Sénégal et le Togo puissent échanger des expériences dans les chantiers qu’ils engagent de part et d’autre a été signé. ‘’Cet accord va permettre aux Sénégalais qui sont en déplacement au Togo de recevoir des appels avec une taxe égale à zéro, mais également communiquer avec un tarif local. Ce partenariat est signé dans le cadre de la mise en œuvre du concept de One Area Network’’, a souligné Abdou Karim Sall.

Pour le moment, le ‘’Free roaming’’ ne concerne que la voix. C’est-à-dire le téléphone basique. Le Sénégal a déjà signé un protocole d’accord avec les cinq pays membres du projet “Smart Africa” que sont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali et la Sierra Léone.

Mariama Diémé

(Source : Enquête, 5 janvier 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)