twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Installation du comité de pilotage du passage au numérique : Chaînes thématiques et sociétés de production en ligne de mire

mardi 31 décembre 2013

Le Sénégal réussira son entrée dans l’ère du numérique en mettant ensemble les intelligences et les efforts de tous. Le chef de l’Etat, Macky Sall, a lancé un appel pour une alliance nationale afin que le basculement de l’analogique vers le numérique puisse être une réalité en juin 2015.

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a lancé un appel à tous les Sénégalais pour une alliance nationale pour le numérique. C’était hier dans la Salle des banquets du Palais présidentiel, lors de l’installation des membres du Comité de pilotage national du passage de l’analogique vers le numérique (CONTAN) . Il a demandé à tous les Sénégalais de se joindre à une alliance nationale pour le numérique afin de consolider un Sénégal émergent, haut lieu du numérique, de la connectivité et des services. Cet appel est d’autant plus important pour le chef de l’Etat que la société de l’information et du savoir va s’imposer au monde entier. Aux membres du CONTAN qui ont été installés, il a rappelé ses attentes pour une application efficiente et maîtrisée des mesures qu’il a validées pour que le processus de passage de l’analogique au numérique se déroule dans les meilleures conditions au Sénégal.

Selon le président de la République, le basculement au numérique à la date butoir du 17 juin 2015, signé par l’ensemble des pays membres des Union internationale des télécommunications (UIT) en 2006 à Genève, offre de nouvelles perspectives pour le pays. Au-delà de la télévision numérique qui sera créée, l’accès de l’internet à haut débit offrira des avantages certains à plusieurs secteurs tels que l’administration, la santé, la formation à distance, l’aménagement du territoire qui pourront être en ligne. Sans compter l’appui que les agriculteurs, les pêcheurs, les éleveurs ainsi que d’autres services peuvent tirer de cette nouvelle ère. Concernant les services de l’Etat, le président de la République a demandé à une dématérialisation des procédures qui ne revêtent pas un aspect sécurité et de défense.

Réduire les fractures numériques

Le chef de l’Etat est conscient du fait que cette nouvelle société de l’information incontournable comporte des avantages et des inconvénients. Il demande la mise en œuvre du dispositif juridique et institutionnel et surtout à revisiter le corpus légal et réglementaire en vue de l’adapter. Il s’agira ainsi de toucher aux nouvelles conditions de gestion des droits de la propriété intellectuelle et à la protection des informations à caractère personnel.

Cela consistera à la protection des mineurs et des personnes vulnérables, à la prise en compte des droits des handicapés, à la lutte contre les formes de fractures numériques entre les genres, les générations, entre les villes et les campagnes et entre les analphabètes et les instruits. Pour autant, Macky Sall estime que l’atteinte de ces objectifs repose sur la formation des ressources humaines de qualité. D’où la création d’un Smart-village qui sera le creuset des start-up en informatique et télécommunications, des sociétés de création de contenus ainsi que des artistes.

Au-delà de l’aspect technique et technologique de ce passage au numérique, le social, le culturel et l’économie sont aussi d’autres domaines que cela implique. Le président Macky Sall demannde à tout un chacun d’œuvrer solidairement et matériellement pour que le Sénégal réussisse son entrée dans l’ère du numérique.

Chaînes thématiques et sociétés de production en ligne de mire

Le président Macky Sall veut favoriser un environnement favorable à la réussite du passage de l’analogique au numérique. Selon lui, il est important de mettre sur pied des chaînes de télévisions thématiques orientées vers l’agriculture, la pêche, le tourisme, l’élevage, l’écologie, l’éducation, la santé... « Nous ne pourrons réussir à atteindre ces objectifs sans qu’un accent particulier soit mis sur la création d’un environnement propice, favorisant l’éclosion des talents et libérant les énergies créatrices de nos compatriotes », a-t-il déclaré, hier, lors de l’installation des membres du Comité de pilotage national du passage de l’analogique vers le numérique.

Le chef de l’Etat a également insisté sur la création de sociétés de production de contenus et l’émergence d’une véritable industrie audiovisuelle capable de fournir aux chaînes de télévisions des programmes qui rendront leurs grilles plus attrayantes. « Nous voulons que le passage de l’analogique vers le numérique s’accompagne d’une révolution dans la manière d’utiliser les technologies de l’information et de la communication, en exploitant toutes les ressources qui seront disponibles, notamment en termes de fréquences », a déclaré Macky Sall. Selon lui, la formation de ressources humaines de qualité, bien au fait des technologies du numérique, est un aspect qu’il faudra privilégier. D’autant plus que le Sénégal évolue dans un environnement mondialisé où le savoir et le savoir-faire sont les seules armes pour s’assurer des chances de succès. 

Des fréquences additionnelles pour développer l’Internet à haut débit

« Je veux que ce passage de la télévision analogique vers le numérique nous offre l’opportunité de tirer le maximum d’avantages des nouvelles conditions qui seront créées par la libération d’importantes ressources en matière de radiofréquence », a dit hier le président Macky Sall. Selon lui, hormis le fait de disposer davantage de chaînes de télévision, le Sénégal aura également des fréquences additionnelles qui pourront être utiisées pour développer l’Internet à haut débit. D’autres opportunités telles que l’administration en ligne et la formation à distance s’offrent aussi à notre pays à l’issue du basculement vers le numérique. Par ailleurs, les autorités vont prendre les mesures idoines afin de mieux sécuriser les serveurs et les bases de données du pays.

Babacar Touré, Président du Comité national de pilotage : « Nous voulons faire du Sénégal une place forte du numérique et du multimédia » « Nous travaillerons en parfaite synergie pour faire de notre pays une place forte du numérique et du multimédia ». C’est l’engagement pris hier, devant le chef de l’Etat, par le président du comité de pilotage du CONTAN, Babacar Touré, par ailleurs président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA).

A cet effet, le directeur exécutif du CONTAN, Amadou Top, a rappelé au chef de l’Etat que les membres du CONTAN sont conscients de la mission dont ils ont été investis et de son futur pour le pays. « Nous sommes conscients des enjeux de société et des problèmes complexes de positionnement sur la scène mondiale qui sont à l’ordre du jour », a dit M. Top, tout en appelant le chef de l’Etat à les soutenir afin de faire du Sénégal un pays émergent. Enfin Babacar Touré a rassuré le chef de l’Etat de la détermination qui anime chacun des membres à traduire sa vision « en actes concrets et mesurables dans les délais impartis », pour le plus grand bénéfice des Sénégalais.

Compte-rendu de Maguette Ndong

(Source : Le Soleil, 31 décembre 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)