twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Installation de commissions d’inscription des cartes nationales d’identité dans les commissariats de police et les brigades de gendarmerie : L’Etat cible les mineurs

vendredi 6 octobre 2017

Des commissions d’inscription pour l’obtention des cartes nationales d’identité biométriques Cedeao seront installées dans les commissariats de police, sous préfectures et brigades de gendarmerie. Selon le directeur de l’automatisation des fichiers (Daf), le commissaire Ibrahima Diallo, ceci vise à permettre aux citoyens mineurs de disposer de la pièce d’identité. Il s’exprimait lors de la visite de prise de contact du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye, à la Daf.

La Direction de l’automatisation du fichier (Daf) compte décentraliser les commissions d’inscription pour l’obtention de la carte nationale d’identité biométrique Cedeao dans les commissariats de Police, brigades de Gendarmerie et les sous préfectures. Cette option vise, selon son directeur, le commissaire Ibrahima Diallo, interrogé hier, lors de la visite du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye à sa structure, de permettre aux Sénégalais ayant moins de 18 ans d’avoir la pièce d’identification nationale. « Nous sommes en train d’installer les centres d’instruction des cartes d’identité au niveau des commissariats de police. C’est pour permettre aux Sénégalais qui n’ont pas 18 ans et qui veulent juste une carte d’identité, de s’inscrire. Nous allons faire des points dans les sous-préfectures, les brigades de Gendarmerie également ». Les Sénégalais non désireux d’obtenir une carte d’électeur peuvent aussi s’inscrire dans ces lieux d’enrôlement.

Par ailleurs le directeur de l’automatisation du fichier a donné des assurances selon lesquelles, les 800.000 cartes d’électeurs non produites lors des élections législatives seront confectionnées. « Depuis le lancement, par le chef de l’Etat, nous avons fait les cartes d’identité et carte d’électeurs jusqu’au 23 avril. Au moment des élections, nous avions produit près de 5.500.000 cartes d’identité. Il restait à peu près 800.000 cartes à produire des 6.612.000 cartes (à produire). Nous avons pratiquement terminé la production aujourd’hui (vendredi 5 octobre). Et nous les remettrons aux autorités administratives pour le retrait ».

Aucun report au-delà du 31 décembre

Revenant sur la nouvelle prolongation des cartes d’identité numérisées jusqu’au 31 décembre 2017, Ibrahima Diallo, espère qu’avec le maillage complet, tout citoyen aura sa carte d’identité et qu’aucun report ne sera plus nécessaire. « Ce qu’il faut savoir est que ce sont les cartes expirées qui ont été prolongées jusqu’au 31 décembre. Mais, celles qui ont encore une durée de validité, restent valables jusqu’à ce qu’un acte les annule. Mais, nous espérons à la fin du mois d’octobre terminer le maillage complet. Et, à partir de ce moment, tous les citoyens pourront se présenter pour avoir leurs cartes », dit-il.

Parlant des problèmes notés dans la confection des cartes, notamment les doublures, Ibrahima Diallo, trouve que ceci n’entrave en rien la fiabilité du document. « Il est arrivé que les citoyens se retrouvent avec deux cartes. Mais, ce qu’il faut savoir, c’est que ces deux cartes contiennent les mêmes informations. On peut faire une double validation et que la machine imprime deux cartes. Le système garanti qu’aucun citoyen ne peut avoir deux cartes avec deux identités différentes. Il n’y pas de mal que le citoyen ait deux cartes, mais l’essentiel est que l’identité ne puisse pas varier ». D’ailleurs, la Daf dispose de matériel de scanner et d’enrôlement pour mieux faciliter le travail, a signalé son directeur.

Fatou Ndiaye

(Source : Sud Quotidien, 6 octobre 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)