twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Initiative du Pr. Samba Mbaye Etson équipe d’étudiants : L’artisanat de Ngaye-Mékhé en ligne

mardi 8 juillet 2008

Partant d’un constat sur la qualité haut de gamme des produits réalisés par les artisans-cordonniers, femmes tisseuses et potières de Ngaye-Mékhé, mais aussi de la mévente malgré la touche de professionnalisme et la finition bien fignolée de ces produits et le fait que cette localité ne soit pas très connue des puristes et du monde de la consommation, le Pr. Samba Mbaye et son équipe d’étudiants, après un diagnostic sérieux et une bonne formation accompagnée de restructuration, ont créé la version vente en ligne des articles de Ngaye. Un jour nouveau se lève, car le télé-achat fait irruption à Ngaye-Mékhé.

Le Pr. Samba Mbaye vient d’introduire le télé-achat dans le portefeuille des activités des artisans de ce village qui sont très dynamiques, mais qui souffrent d’un problème aigu de débouchés. « D’ailleurs, seuls ceux qui traversent la localité se rendent compte de la maîtrise de ces cordonniers et tresseuses de pagnes et potières qui fabriquent des produits bien finis . « Ainsi a germé l’idée dans l’esprit du Pr. Mbaye de travailler avec ces artisans à la technique éprouvée, mais qui ne tirent pas grand profit de leur travail ». Et, il fallait trouver un moyen pour les rendre visibles non seulement au niveau national, mais à l’échelle internationale, voire mondiale. Aussi, nous avons mis en branle la machine pour faire connaître davantage ces produits artisanaux .

Du travail de la peau à l’initiation en informatique

C’est ainsi que le Pr. Mbaye et son équipe d’étudiants se sont rendus à Ngaye-Mékhé pour faire un diagnostic participatif de la situation de cette mévente quasi-chronique. « Nous nous sommes entendus sur le fait qu’il fallait rendre visibles les réalisations des artisans et des femmes de ce village qui souffraient avant tout d’un manque criard de formation en matière de gestion et de comptabilité d’entreprise.

L’autre difficulté, c’est qu’ils n’étaient pas initiés à l’outil informatique, encore moins aux astuces de la minimisation de la comptabilité analytique pour la minimisation des coûts », a noté M. Samba Mbaye qui a ajouté que les maux répertoriés, l’équipe de l’ Ugb s’est déplacée sur le terrain pour démarrer par la sensibilisation sur les risques liés au travail de la peau ; l’interdiction systématique du travail des enfants qui entraînait de nombreuses déperditions scolaires, puis le déroulement de différents programmes de formation. Ainsi, ils ont été instruits en techniques de marketing-vente et de gestion judicieuse de leurs affaires », a noté Pr. Samba Mbaye qui a ajouté que la deuxième étape a été de créer des stands au niveau des régions de Dakar, Kaolack, Ziguinchor et Saint-Louis.

Notre objectif reste la couverture de tout le territoire sénégalais par des stands. « Dans ces espaces, nous avons mis en place les catalogues avec quelques échantillons et les coordonnées des artisans de Ngaye-Mékhé. Les clients potentiels peuvent entrer en contact avec l’artisan de leur crû et, après la commande, ils peuvent entrer en possession de leurs marchandises dans les 48 heures au maximum », a noté notre interlocuteur.

Ouverture de l’ère de la vente en ligne

En outre, il a indiqué que la dernière innovation introduite au bénéfice des artisans de Ngaye-Mékhé est la vente en ligne des produits. « Nous avons monté un site internet qui consiste à acheter directement des produits auprès des artisans par internet. Ce système moderne permet au client d’entrer en possession de sa marchandise quarante-huit heures après avoir passé la commande.

Nous pratiquons pour le moment le système de paiement à la livraison. Il faut bien vous dire que nous allons passer à la vente par carte de crédit, après avoir réglé les derniers problèmes de sécurisation du système. A ce niveau, les dernières vérifications sont en cours ».

Saliou Fatma Lo

(Source : Le Soleil, 8 juillet 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)