twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Informatique : 25% des entreprises ouest-africaines n’ont pas de plan de reprise après-sinistre

mardi 14 mai 2013

Un quart des entreprises d’Afrique de l’Ouest n’ont pas prévu de "plan de reprise" à un éventuel sinistre sur leurs équipements informatiques et 42% d’entre elles n’ont pas prévu d’espace leur permettant de redémarrer le travail dans un délai de 24 heures, dans pareil cas, selon une étude de Regus reçue mardi à l’APS.

"Vingt-cinq pour cent des entreprises d’Afrique de l’Ouest, contre 45% au niveau mondial, n’ont pas prévu de plan de reprise après sinistre destiné à remettre leurs systèmes informatiques en état de fonctionnement en moins de 24 heures", annonce cette étude de Regus, une société présentée comme le "leader mondial de la mise à disposition d’espaces de travail".

"Cinquante-cinq pour des entreprises à l’échelle mondiale n’ont pas d’espace de travail de reprise disponible sous 24 heures ; les entreprises d’Afrique de l’Ouest s’inscrivent dans cette tendance, avec 42%", rapporte la même source.

Elle signale que "les entreprises d’Afrique de l’Ouest sont moins nombreuses à considérer les coûts induits par un plan de reprise après sinistre comme prohibitifs, avec 15%, par rapport à la moyenne mondiale, qui est de 33%".

Quatre-vint quatre pour cent des habitants d’Afrique de l’Ouest interrogés par Regus se sont déclarés prêts à investir dans des espaces de travail de reprise après sinistre, si les tarifs proposés pour le service s’avèrent convenables, contre 55% à l’échelle mondiale.

A l’échelle mondiale, même si les entreprises plus grandes sont mieux préparées à la reprise après sinistre que les petites entreprises, 26% des grands groupes ne disposent pas de plan de reprise après sinistre pour leurs systèmes informatiques, tandis que 40% ne disposent toujours pas d’espaces de travail prévus à cet effet, selon l’étude.

"L’étude révèle que, malgré les rapports indiquant qu’un incident classique peut coûter jusqu’à 500 mille dollars US (environ 250 millions de francs CFA), les plans de reprise après sinistre ne sont pas aussi répandus qu’on pourrait le croire au sein des entreprises d’Afrique de l’Ouest, notamment en termes d’espace de travail", explique Joanne Bushell, vice-présidente de Regus pour l’Afrique, citée dans le document.

"Peu d’entreprises d’Afrique de l’Ouest estiment que la reprise après sinistre coûte cher, et nombre d’entre elles signalent également qu’elles seraient prêtes à payer des frais mensuels pour accéder à des espaces de travail de reprise après sinistre en cas d’urgence", ajoute-t-elle.

Au Sénégal, précisément, "la série désastreuse de catastrophes survenues en 2011 et 2012, y compris les inondations dues a des pluies diluviennes immobilisant Dakar, mais aussi les villes de l’intérieur comme Touba, Kaffrine et Thiès, a placé l’enjeu de la reprise après sinistre comme la priorité de l’ordre du jour du conseil de direction", selon l’étude.

Elle signale que "des événements plus courants, tels que les incendies et les actes de vandalisme, peuvent également nuire fortement à une entreprise".

Regus a mené l’étude auprès de plus de 12 mille hommes et femmes d’affaires répartis dans 85 pays, selon le document.

Il indique qu’"une importante proportion d’entreprises prennent de grands risques avec les actifs de leurs actionnaires et ne parviennent pas à prendre les précautions nécessaires".

(Source : APS, 14 mai 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)