twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Information sur les finances publiques : La Banque mondiale BOOST la transparence

jeudi 30 juillet 2015

La Banque mondiale, en collaboration avec la fondation Bill & Melinda Gates, a mis à la disposition des Etats un outil pour mieux vulgariser l’information budgétaire. Grâce au BOOST, tout citoyen, à partir d’une connexion internet, peut accéder à toutes les informations budgétaires.

Le principe de transparence budgétaire est devenu une exigence des citoyens. Ces derniers, de plus en plus, ont besoin de lire le budget à travers ses dimensions recettes, autorisation de dépenses. Au Sénégal, l’information budgétaire est devenue accessible pour certains, car selon le secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, Cheikh Tidiane Diop, elle est publiée régulièrement sur le site internet du ministère de l’Économie ou celui du gouvernement. Il n’empêche que la Banque mondiale vient en appoint pour booster la transparence budgétaire en mettant à la disposition du Sénégal et d’autres pays de la zone UEMOA un outil beaucoup plus performant pour ‘’rendre accessibles et utiles les informations budgétaires’’.

Une conférence internationale sur le BOOST a réuni, hier à Dakar, des décideurs, des experts venant du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie… Selon la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, ‘’le BOOST est une plate-forme qui peut être mise en ligne et qui permet d’accéder à des données budgétaires par secteur, projet, location géographique, ministère, et par source de financement suivant plusieurs années’’. Et à en croire Louise Cord, le BOOST a déjà fait ses preuves en Amérique Latine, en Afrique de l’Est et dans certains pays de l’UEMOA. ‘’Toutes ces régions citées l’ont utilisé avec succès dans la programmation budgétaire, les prévisions des revenus et des dépenses, ainsi que dans le dialogue des politiques économiques’’, a-t-il soutenu.

Toutefois, en matière de transparence budgétaire, le Sénégal a déjà adopté le code de transparence dans la gestion des finances publiques, renseigne Cheikh Tidiane Diop. ‘’Par cet acte, notre pays a marqué son engagement irréversible à mettre résolument en œuvre les meilleures pratiques en matière de transparence dans la gestion des finances publiques’’, renseigne le secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

La Banque mondiale, en collaboration avec la fondation Bill & Melinda Gates, a mis en place l’outil BOOST pour ‘’renforcer ce besoin de transparence et d’analyse des politiques du gouvernement’’.

Aliou Ngamby Ndiaye

(Source : L’enquête, 30 juillet 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)