twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Information et communication : Un Cyber village pour enterrer le Technopôle

vendredi 30 janvier 2004

L’Assemblée nationale l’a suivi dans sa volonté, en adoptant le projet de loi n°01/2004 portant création d’un Cyber village. Finies les missions du Technopôle de Dakar. Il a été remplacé par le Cyber village qui entend reprendre et moderniser les missions du Technopôle. Le projet de loi n°1/2004 portant sa création été adopté le 27 janvier dernier. Selon le ministre de l’Economie et des Finances qui apportait des réponses aux commissaires de l’économie générale, des finances, du plan et de la coopération qui se sont réunis le 20 janvier 2004 à l’effet d’examiner ledit projet, la mutation du Technopôle en Cyber village "entraînera sans doute la liquidation de la première entité". Faisant l’évaluation de l’expérience du Technopôle, M. Abdoulaye Diop dira qu’"apparemment, cette expérience n’a pas été un succès". Se prononçant sur le régime du Cyber village, il dira que ce sera "le régime d’une société de droit privé avec une participation minoritaire de l’Etat". Cependant, il a tenu à préciser que l’Etat sera "propriétaire" du terrain parce que, explique le ministre, le projet est "assis sur un bail emphytéotique".

S’agissant des problèmes d’ordre environnemental qui pourraient surgir sur le site d’implantation situé dans la zone des Niayes, le ministre dira qu’ils sont "bien pris en compte", notamment par l’aménagement d’un terrain de golf, d’espaces verts, d’une promenade et la création d’un musée de télécommunications sur le site. En ce qui concerne les agréments, "il est prévu une certaine flexibilité pour permettre l’émergence de règles dérogatoires dans ce secteur précis", selon Abdoulaye Diop. Il ajoutera que les nouvelles dispositions devront permettre une "réduction considérable de la durée des procédures d’agréments". A ce propos d’ailleurs, le ministre rassure les futurs locataires du Cyber village quant à la "sécurité complète" qui leur sera assurée pour leurs investissements avec les dispositions requises que l’Etat compte prendre en partenariat avec le secteur privé. A cet égard, il a souligné que les entreprises qui seront installées dans le Cyber village devront être titulaires d’un agrément délivré par son département après avis de la Direction de l’informatique de l’Etat. A l’en croire, elles seront "éligibles aux dispositions du Code des investissements et au régime de l’entreprise franche d’exportation". Elles pourront aussi bénéficier, selon lui, des "dérogations" en matière de télécommunications, de fourniture d’énergie et de services hydrauliques. Le projet de Cyber village s’inscrit dans le cadre de la volonté du gouvernement de répondre aux exigences de la société de l’information. Il s’agit, d’après le ministre, de "positionner le Sénégal de manière durable et pertinente sur le marché international des téléservices, tout en facilitant l’importation des expertises et des technologies de pointe dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication".

Ndakhté M. GAYE

(Source : Wal Fadjri 30 janvier 2004)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)