twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Impact des communications électroniques en 2019 : Une contribution de 6,02% dans l’Economie nationale

samedi 18 juillet 2020

Les communications électroniques sont un accélérateur économique, d’après l’analyse de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Le secteur contribue de manière significative à la croissance économique et à la compétitivité du pays. Son apport à la croissance a connu un rebond considérable passant de 4,6% en 2018 à 6,02% en 2019, d’après le rapport sur le marché des communications électroniques 2019 de l’Artp. La même source informe que le poids de la contribution à la croissance est plus important que celui de certains secteurs traditionnels, tels que l’hébergement et la restauration et les transports.

« L’année 2019 est marquée par la bonne tenue des indicateurs économiques du secteur, notamment le chiffre d’affaires (+4,46%), les investissements (+71%) et les emplois (+22,8%) », révèle le rapport de l’Artp.

Par ailleurs, les communications électroniques contribuent à la création d’emplois du secteur moderne.

Leur poids estimé à 27% avoisine celui du secteur de l’hébergement et de la restauration (29%). L’indice de l’emploi salarié du secteur s’est rétracté de 2,4% entre 2018 et 2019.

Toutefois, les opérateurs de télécommunications titulaires de licence de réseaux ouverts au public et les Fournisseurs d’accès à internet (Fai), acteurs-clés de l’économie numérique ont employé 5 mille 400 personnes en 2019, soit une hausse de 22,64% des effectifs salariés. Les emplois permanents constituent 64% contre 36% d’emplois intérimaires. Parallèlement à ces emplois salariés, de nombreux emplois non-salariés sont générés par l’activité des communications électroniques dont la quantification reste tout de même difficile à évaluer.

Khady Sonko

(Source : Le Quotifien, 18 juillet 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)