twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Images d’otages militaires : Sen-Tv conteste la version du CNRA

jeudi 12 juillet 2012

La Direction générale de Sen-Tv (privée) a contesté le jugement du Conseil national de régulation des audiovisuel (CNRA), l’accusant de diffusion de reportage sur la détresse de soldats sénégalais déténus par les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC, Sud).

‘’A moins qu’il ne s’agisse d’une Sen-Tv imaginaire, les images en question n’ont pas été diffusées suite à la demande des plus hautes autorités du pays’’, rapporte, jeudi soir, un communiqué de la nouvelle chaîne de télévision privée, basée à Dakar.

Selon le texte, ‘’seul un passage de 20 secondes sur un film de plus de 5 minutes a été diffusé. Et ce passage ne porte pas sur les otages, mais (il) met en situation le propos qui porte sur les excuses que nous devrions à nos téléspectateurs’’.

Le diffuseur mis en cause s’est dit "surpris" du communiqué diffusé mercredi par le CNRA, qui a porté comme grief contre Sen-Tv d’avoir ‘’diffusé des images de soldats sénégalais otages des rebelles casamançais’’. Selon l’Armée sénégalaise, ce sont cinq militaires et un gendarme.

‘’Le CNRA trouve que la supposée diffusion de ces images constitue une violation grave des lois et règlements (du Sénégal)’’, souligne la Direction générale de la nouvelle chaîne de télévision sénégalaise, qui se défend de manquer à un devoir civique.

‘’La question patriotique ne saurait nous être rappelée et que nous souhaitons une issue heureuse à cet épisode douloureux du conflit casamançais’’, dit-elle à l’endroit du régulateur des médias, qu’elle prévient contre ‘’toute autre mise en demeure’’ à Sen-Tv.

Mercredi, le CNRA a invoqué une violation les dispositions relatives ‘’au respect de l’honneur et de l’intégrité de la personne ; au respect de l’unité nationale, de l’intégrité du territoire et de l’intangibilité de nos frontières dans les contenus des messages audiovisuels’’ diffusés par cette chaîne.

Bougane Guèye et Massamba Mbaye, responsables du Groupe D-Media, diffuseur de la télévision incriminée, ont été entendus par les policiers de la Direction de la surveillance du territoire (DST), suite à la diffusion d’extraits de film sur les otages du MFDC.

La DST est chargée, entre autres, de la répression des atteintes à la sûreté de l’Etat ainsi que de la recherche et de la centralisation des renseignements destinées aux hautes autorités. Elle s’occupe ‘’du contrôle et de la surveillance de la presse nationale et internationale’’.

La Casamance, constituée des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, est le théâtre, depuis 1982, d’affrontements ayant fait de nombreux morts chez les civils, les militaires de l’Armée nationale et les rebelles du MFDC.

(Source : APS, 12 juillet 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)