twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ile Maurice/Roupie digitale locale : Les dessous du projet

dimanche 17 avril 2022

Le pays franchira sous peu un pas décisif dans l’introduction de la roupie digitale locale. Autrement dit, un document impalpable mais visible et accessible par son déploiement sur un support associé aux technologies numériques officiellement reconnu par la banque centrale comme un moyen d’échange et d’unité de valeur.

De quoi est-il question ? Il s’agit de l’émission imminente d’un document de la banque centrale pour engager publiquement le débat sur son projet d’introduire sa roupie digitale.

Cette annonce a été faite jeudi par Harvesh Seegolam, gouverneur de la Banque de Maurice (BoM). C’était dans le cadre d’un débat organisé par le Fonds monétaire international (FMI) qui a fait de la stabilité financière et de la coopération monétaire internationale, un de ses principaux objectifs. Le thème du débat : Les monnaies digitales des banques centrales et l’inclusion financière.

Pour Harvesh Seegolam, l’implication de toutes les parties concernées dans ce procédé est cruciale. "Nous avons déjà engagé des échanges avec les banques. Nous allons incessamment émettre un document qui va nous permettre de consulter l’opinion publique à cet effet."

Sur la liste des défis auxquels les banques centrales seront confrontées, Harvesh Seegolam place au premier rang, le risque d’exclusion de certaines catégories de citoyens sans pour autant mettre en veilleuse les risques de la cybercriminalité. Il évoque aussi la difficulté à avoir accès à des appareils ou téléphones intelligents pour ceux qui peinent à s’intégrer à l’économie globalisée et au capitalisme mondial. "La raison est que pour être partie prenante d’un système basé sur la monnaie digitale, l’accès à ces appareils est indispensable. Il est important de chercher à savoir comment atteindre les personnes qui n’ont pas accès aux facilités associées aux technologies de l’information et de la communication et à l’Internet."

Autre catégorie de citoyens qui, selon Harvesh Seegolam, sont susceptibles d’être mis à l’écart d’un système d’échange en monnaie digitale, ce sont les personnes âgées. "Nous avons une forte tranche de notre population qui est âgée. Nous allons essayer de faire en sorte que nos aînés s’y intéressent grâce à notre pro- gramme de mise à niveau des connaissances financières et de sensibilisation à la chose monétaire. Nous allons tout faire pour nous assurer que ce groupe en particulier sache ce qu’est la roupie digitale en vue d’améliorer le niveau de l’inclusion financière."

Lindsay Prosper

(Source : L’Express, 17 avril 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)