twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ile Maurice : Le projet de passeport biométrique se précise

vendredi 22 juillet 2022

Après la carte d’identité biométrique, voici le passeport biométrique. Le Prime Minister’s Office (PMO) va de l’avant avec ce projet qui a été gelé en 2019 à cause des élections. Annoncé dans le Budget 2022-2023, l’e-passport sera bientôt une réalité. Cela dans un contexte où le débat autour de l’Immigration Bill s’intensifie.

D’ailleurs, un appel à manifestation d’intérêt vient d’être publié par le PMO afin de présélectionner les consultants. Les firmes devront offrir leurs compétences tant sur la qualité que sur les conseils techniques pour la mise en place de ce projet d’envergure.

Les firmes étrangères ou celles qui sont en joint-venture avec une partie mauricienne ont jusqu’au 22 août pour se manifester. Elles doivent avoir un chiffre d’affaires d’au moins Rs 25 millions sur les deux dernières années et avoir déjà participé à un projet similaire tant au niveau de sa conception, que du conseil et de sa mise en oeuvre. La société choisie aura trois volets d’intervention, soit une révision de l’appel à manifestation d’intérêt publié en 2019 pour équiper le Passport and Immigration Office (PIO) d’une solution e-Passport, une assistance technique durant l’appel d’offres pour l’acquisition d’équipement, une phase de mise en pratique et le recrutement d’un IT Security Auditor avant l’appel d’offres.

Selon les termes de référence de cet appel à manifestation d’intérêt, on apprend que les passeports seront dotés d’une puce électronique avec les données personnelles, les données biométriques, soit une photo et les empreintes digitales. Avant que ce projet devienne réalité, des comités et des ateliers de travail se tiendront avec les parties prenantes pour s’assurer que son implémentation soit facile et la familiarisation aisée.

Le PMO, dans ses spécifications, donne une liste non exhaustive de paramètres à mettre en place dans le cadre de ce projet, notamment la création d’un document avec la puce, l’infrastructure physique (système informatique), les terminaux connectés au réseau et les logiciels pour lire les documents à l’aéroport et dans les services où la vérification du passeport est nécessaire. Le soumissionnaire devra fournir une quantité de livrets de passeport chaque année, sachant que la quantité augmentera selon les cas de figure (document qui arrive à expiration, perte, document endommagé). Le PIO devra aussi prendre des dispositions pour avoir un Disaster Recovery Centre en cas de panne majeure et aussi de permettre aux autorités d’être connectées à un système central.

Le gouvernement souhaite que le passeport soit aussi intégré aux plateformes en ligne comme le service MauSign pour permettre d’utiliser la signature électronique et l’émission des certificats de confiance. Les plateformes MauPass et MoRendezVous, qui sont des outils d’authentification et de prise de rendez-vous, sont également des possibilités, tout comme l’intégration à MauCas pour confirmer les paiements mobiles avec un document tel que le passeport si une personne n’a pas sa carte d’identité. Sans oublier que ce document doit pouvoir être consulté par l’Advanced Passenger Information System, le Border Control System du PIO et aussi par les services d’immigration de l’étranger. Ce sera surtout plus simple et rapide pour les formalités à l’aéroport avec l’installation des e-Gates qui s’ouvrent après lecture de la puce et vérification électronique. L’e-Gate est déjà utilisé dans beaucoup d’aéroports de par le monde.

Florian Lepoigneur

(Source : L’Express, 22 juillet 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)