twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Il exigeait des faveurs sexuelles à ses victimes : Mbaye Dièye, la saga du faux « Kocc Barma »

lundi 28 janvier 2019

L’usurpateur qui se faisait passer pour « Kocc Barma », administrateur de Seneporno, se nomme Mbaye Dièye. Entendu sous le régime de la garde à vue depuis vendredi dernier à la Division spéciale de lutte contre la cybercriminalité (Dsc), il risque gros.

Libération révélait que l’individu interpellé au King Fahd vendredi dernier par les enquêteurs de la Division spéciale de lutte contre la cybercriminalité (Dsc) n’était pas « Kocc Barma » mais un usurpateur.

Selon nos informations, l’enquête a révélé qu’il s’agit d’un vendeur de véhicules du nom de Mbaye Dièye qui se rendait régulièrement en Allemagne. Des sources renseignent que cet habitué des grands hôtels de la capitale invitait régulièrement des filles connues sur Facebook. Après les avoir filmé ou photographié dans des positions indécentes, il leur « révélait » qu’il était « Kocc Barma » avant d’exiger d’elles des faveurs sexuelles ou financières sous peine de mettre en ligne les images.

Une de ses victimes qui a subi un chantage atroce a été même contrainte de le rejoindre une fois en Allemagne. Vendredi encore, la même victime était conviée, cette fois-ci au King Fahd, mais elle avait pris le soin d’alerter les enquêteurs de la DSC qui se sont invités au rendez-vous.

Lors de son interrogatoire, Mbaye Dièye a fait des aveux complets et l’exploitation de son téléphone a permis de découvrir plusieurs vidéos de filles dans des positions très délicates.

En attendant que Mbaye Dièye soit présenté au parquet, le vrai « Kocc Barma » a fait une sortie pour menacer de ses foudres celles qui ont vite fait d’annoncer son arrestation.

(Source : Dakar Actu, 28 janvier 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)