twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Identification des abonnés du mobile : Le Restic veut une prolongation de la campagne

lundi 29 juillet 2013

Le Rassemblement des entreprises du secteur des Tic (Restic) souhaite que la campagne d’identification des abonnés aux services de téléphonie soit prolongée jusqu’au troisième trimestre, voire jusqu’à la fin de l’année 2013.

Le 31 juillet 2013, c’est le dernier délai de la campagne d’identification des abonnés aux services de téléphonie mobile. Pour le Ras­sem­blement des entreprises du secteur des Tic (Restic), cette campagne d’identification devrait être prolongée « jusqu’au troisième trimestre, voire au quatrième trimestre de l’année 2013, afin que les élèves et étudiants qui constituent une classe démographique importante disposent du temps nécessaire pour procéder aux opérations d’identification et d’enregistrement ».

Au-delà du 31 juillet 2013, avait prévenu l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), ceux qui ne seront pas identifiés auprès de leurs opérateurs de téléphonie verront leur puce restreinte. Ils recevront des appels, mais ils ne pourront pas en émettre. D’après les responsables de l’Artp, « l’identification de la puce par l’opérateur facilite l’intervention de la police en cas de vol du téléphone portable et garantit la sécurité des abonnés. Elle permet aussi d’accompagner le développement de l’innovation dans la téléphonie mobile ».

Le bureau exécutif du Restic considère que « la campagne d’identification des puces Gsm doit être accompagnée d’assurances sur la protection des données personnelles re­cueillies auprès des usagers et abonnés du mobile. Quant aux futures utilisations que les autorités peuvent faire des informations recueil­lies, nous invitons les associations des consommateurs et surtout la commission nationale sur les données personnelles à prendre leurs responsabilités ».

Moustapha Diakhaté, président du Restic, et ses collègues entendent proposer « un projet fédérateur à l’Artp, afin d’accélérer le rythme d’identification des puces Gsm, grâce à la mobilisation simultanée des élèves, étudiants et Asc ». Et ils proposent l’implication du ministère de la Jeunesse, les volontaires citoyens dans la sensibilisation, surtout au moment des vacances citoyennes.

Sur un autre registre, le bureau exécutif « encourage l’Etat dans sa volonté d’obliger les operateurs de réseau mobile à procéder à la réduction systématique, c’est-à-dire à un ajustement à la baisse d’au moins 50% des prix et tarifs des appels internationaux en­trants, un an après la suppression de la Surtaxe sur les appels internationaux en­trants (Saie) ». Et de « regretter que les tarifs des ap­pels internationaux ne soient pas baissés et semblent même augmenter pour certaines destinations induisant des surcoûts et char­ges supplémentaires pour les ménages, entreprises et administrations publiques et privées… ». Ainsi souligne-t-il, dans un communiqué, « l’Etat via l’Artp doit en tirer toutes les conséquences dans la perspective de l’arrivée d’un qua­trième operateur dans le mo­bile et surtout libéraliser sous certaines conditions l’émission et la terminaison des appels sur l’international pour mitiger le mo­nopole ou duopole de fait sur les lignes internationales. En effet note le Restic, « le fait que notre pays soit la partie la plus avancée de l’At­lantique, donc une station de choix pour les points d’atterrissage des câbles sous marins de fibre optique ne profite pas aux usagers sénégalais en termes de coûts d’appels raisonnables et de con­nectivité internet bon marché ».

Dialigué Faye

(Source : Le Quotidien, 29 juillet 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)