twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Identification biométrique au Togo : début d’une concertation multi acteurs à Lomé

mardi 21 janvier 2020

Depuis 2017, le gouvernement Togolais travaille pour doter chaque résident sur son territoire d’un numéro d’identification unique. Ce 21 janvier 2020, le gouvernement, à travers le ministère de l’Economie numérique, des Postes et de l’innovation technologique ; en concert avec ses partenaires ; la Banque Mondiale notamment, a lancé un processus de concertation nationale multi acteurs. Le processus a pour but donc de rendre inclusif le projet et de lui assurer un succès à travers l’adhésion des populations.

Le projet d’identification biométrique devra permettre d’attribuer à chaque individu vivant au Togo, un numéro unique à vie. Cet identifiant va être la clef d’accès à tous les services essentiels de l’Etat. Disposer d’une base de données unique et centralisé est une préoccupation à multiples enjeux. D’ici deux ans, le gouvernement ambitionne d’implémenter ledit projet. C’est pourquoi, il compte sur l’implication des ONG, journalistes, administration et tous les acteurs indiqués pour sensibiliser et former toutes les couches sociales sur cette vision.

La base de données issue de l’identification biométrique sera aussi un outil référentiel de planification. Outil essentiel pour le plan national de développement. Les critères de réussite du projet et sa pérennité sont aussi prédéfinies. Entre autres, la gratuité de l’enregistrement et les dispositions de pérennisation.

A cette étape de concertation, le gouvernement et son principal partenaire, la Banque Mondiale, veulent recueillir des avis et commentaires pour retenir les meilleures formules pour le déploiement du projet.

Souleyman Tobias

(Source : CIO Mag, 21 janvier 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)