twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ibrahima Diallo, Dg de la Daf, sur la prorogation des Cni : « Les cartes qui ont encore une durée de validité restent valables jusqu’à ce qu’un acte les annule »

samedi 7 octobre 2017

Après une nouvelle prorogation des anciennes cartes nationales d’identité jusqu’au 31 décembre 2017, le directeur de l’Auto­ma­tisation du fichier a tenu à rassurer les Sénégalais.

Le 1er octobre, l’Etat a dans un communiqué fait état de la prorogation des cartes nationales d’identité jusqu’au 31 décembre 2017. Cette fois-ci, le Directeur de l’automatisation du fichier (Daf) souligne, concernant cette nouvelle prorogation, qu’« elle sera la dernière, je le souhaite bien ». Avant-hier, le commissaire Ibrahima Diallo a tenu à préciser l’élément suivant : « Ce qu’il faut savoir, ce que ce sont les cartes qui ont expiré qui ont été prorogées jusqu’au 31 décembre. Mais celles qui ont encore une durée de validité restent valables jusqu’à ce qu’un acte les annule. » En marge de la visite de prise de contact du nouveau ministre de l’Intérieur dans les directions et services de son département, le Dg de la Daf a fait l’état sur l’avancement de la production des Cni. « Au moment des élections, nous en avions produit près de 5 millions 500 mille. Il restait à peu près 800 mille cartes à produire. Nous allons pratiquement terminer demain (hier) de les produire. Et nous les remettons aux autorités administratives pour le retrait », a-t-il indiqué.

Pour les Sénégalais qui n’ont pas 18 ans et les citoyens qui ne souhaiteraient pas voter, il a répété que des centres d’instruction de la carte d’identité sont en train d’être installés au niveau des commissariats de police, les sous-préfectures, les brigades de gendarmerie et dans les consulats à l’étranger. D’ailleurs, selon Ibrahima Diallo, « actuellement nous avons déjà installé le consulat général de Paris, de Madrid, de Milan. La semaine prochaine, nous allons installer New York, Abidjan, Libreville, Djeddah et Casablanca ». Après la direction de l’Automatisation du fichier, le ministre de l’Intérieur s’est rendu à la direction de la Police judiciaire et à la direction de la Protection civile. A la fin, Aly Ngouille Ndiaye a dressé un bilan de la journée. « Nous avons eu à visiter la Daf qui est généralement une grande attraction, tout le monde le sait, à cause des cartes d’identité et les cartes d’électeur. Ce sont des problèmes qui seront bientôt dépassés parce que pratiquement toutes les instances sont sur le point d’être terminées. Au niveau de la direction de la Police judiciaire, je pense que nous devons tendre vers une numérisation de beaucoup de leurs archives. »

Mamadou Sakiné

(Source : Le Quotidien, 7 octobre 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)