twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

ICANN : Les relations avec les gouvernements abordées

samedi 29 octobre 2011

L’après midi du jeudi était consacré à un forum sur « Les relations entre l’Internet, Icann et les gouvernements nationaux ». Ainsi les participants à la 42ème réunion de l’Icann ont, entre autres, souligné des problèmes politiques qui interpellent la structure, sa gouvernance ainsi que le nom de domaine « dot Afrique » (point Afrique)

Jeudi, après-midi, la 42ème réunion de l’Icann a été marqué par un forum pendant lequel les participants ont posé toutes les questions qui les intéressent de façon particulière. C’est ainsi qu’un participant venu d’Argentine est revenu sur la situation des îles Malouines. Cet archipel de l’Atlantique Sud appelé Malvinas Islas ou Falkland Islands a, en 1982, opposé l’Argentine au Royaume Uni.

C’est un territoire d’outre mer britannique revendiqué par l’Argentine. Un problème politique qui s’est invité au banquet mondial de la toile. « Nous considérons que les Malvinas constituent un territoire argentin et que l’Icann devrait voir le nom de domaine pour cette région », a soutenu en substance le représentant argentin. Pour sa part, le président de l’Icann, Rod Beckstrom, a invité la communauté de la toile à ne pas mélanger les genres.

Un autre problème qui a fait objet de débat est l’Icann même. Fondé en 1998, Icann est une société de droit californien qui a pour rôle d’attribuer les noms de domaines et de numéros sur Internet. Icann est soumise au ministère de la Justice de la Californie et relève en dernière instance au département du Commerce des Etats-Unis, toutefois, c’est une structure qui a une compétence mondiale et ses décisions s’imposent de fait à tous les Etats. C’est cet état de fait qui a poussé des personnes comme Khaled Fattal à interpeller le conseil d’administration de l’Icann sur la structuration et le statut de l’organisme.

Le futur nom de domaine « point afrique » ou « dot africa » a aussi fait objet de débat. Cette 42ème réunion de l’Icann est mise à profit pour mettre en perspective ce nom de domaine. Selon Sophia Bekele le nom de domaine « dot africa » est réservé par l’Union africaine et qu’il serait un « mauvais précédent » si ce nom est enregistré pour une structure autre que l’Union africaine.

La thématique « one world, one internet », c’est-à-dire « un monde, un internet » est un des thèmes de cette 42ème réunion de l’Icann. Le forum du jeudi quant à lui était axé autour du thème « Les relations entre l’Internet, Icann et les gouvernements nationaux ». C’est dans cette optique que Saliou Taal de la Gambie a, dans son intervention, insisté sur la gouvernance de l’internet et la nécessité de réguler la toile. 

Aly Diouf

(Source : Le Soleil, 29 octobre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)