twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

ICANN Dakar : Les nouvelles extensions vont changer le paysage Internet

lundi 24 octobre 2011

Le sommet ICANN de Dakar débute ce jour avec cette après midi, une première réunion relative au programme de création des nouvelles extensions, validé lors du dernier sommet de Singapour.

Cette réunion, au-delà de l’annonce des deux réunions suivantes qui auront lieu ces prochains jours sur le sujet, est l’occasion de rappeler l’urgence quant à la préparation des projets qui pourront donc être soumis sous peu : en amont du 12 avril 2012.

Un changement substantiel du paysage Internet

Les différents intervenants insistent sur le changement fondamental du paysage de l’Internet que va entrainer l’apparition de ces nouvelles extensions.

Un internet local

La création de nouvelles extensions en caractères IDN permettront, en addition des extensions pays qui existent depuis peu, à tout internaute de naviguer sur le web en utilisant directement sa langue natale, sans avoir à se soucier de saisir une adresse dans un alphabet tiers, afin de pouvoir être redirigé sur un contenu rédigé dans sa langue.

CorpTLDs : une distinctivité augmentée

De même, les extensions correspondant à des marques, dénominations sociales, offriront une visibilité et ainsi par effet de conséquence, une distinctivité plus accrue aux titulaires de ces droits, qui souhaitent utiliser cette extension comme une nouveau moyen de communication.

Un ciblage plus évident

Les extensions géographiques rendront possibles une utilisation plus ciblée par l’internaute souhaitant rechercher une information relative à sa ville, sa région,...

Enfin, les nouvelles extensions génériques, qui devront avoir dans un cas une utilité spécifique, rendront plus facilement identifiable le contenu que l’on souhaite rechercher.

L’apparition de ces nouvelles extensions sera revêtue de multiples intérêts, fonction de leur nature, ainsi que de celle de l’information recherchée par l’internaute.

Reste un élément difficile à mesurer pour le moment : le nombre de projets de création dont l’ICANN sera saisie l’année prochaine, même si l’on parle de plus de 1 000 projets potentiels.

Matthieu Aubert

(Source : Mailclub, 24 octobre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)