twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Huawei prévoit une usine d’assemblage de smartphones en Egypte pour servir l’Afrique et le Golfe

mercredi 9 décembre 2015

L’équipementier télécom chinois Huawei a dévoilé être en négociations avec le ministère égyptien des investissements pour installer une usine d’assemblage de smartphones dans la zone du Canal de Suez. Selon Hala Aranda, directeur des relations publiques et du département des affaires gouvernementales chez Huawei Egypte, l’objectif derrière l’installation de cette usine dans cette zone est de faire de l’Egypte un centre de production et d’exportation d’appareils intelligents pour l’Afrique et le Moyen-Orient.

Depuis 2014, plusieurs rapports, dont ceux d’Ericsson, présentent l’Afrique comme le futur marché des appareils intelligents d’ici 2020. Avec une usine capable de satisfaire la demande du continent, Huawei voudrait consolider sa position dans un marché de plus en plus concurrentiel, discuté par des groupes comme Samsung ou Tecno.

Les négociations entre Huawei et le ministère des investissements découlent des promesses d’investissements qu’avait formulées Sun Yafang (photo), la président du groupe Huawei, lors de l’audience qui lui avait été accordé en décembre 2014 par le président de la République Abdul Fattah el-Sisi. La dame avait manifesté le désir de la société d’étendre davantage sa coopération avec l’Egypte dans les domaines tels que les réseaux de communications et les constructions TIC.

Huawei est présent en Egypte depuis 1999. Sun Yafang, lors de son entretien avec le président de la République, avait déclaré que le pays, considéré comme un carrefour régional, est d’une importance stratégique pour les plans de mondialisation de la société. Huawei a de multiples investissements en Egypte. L’entreprise y a installé son quartier général pour l’Afrique du Nord, plusieurs centres d’expertise, des centres de formation pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, un centre d’assistance technique et une base de recherche sur les logiciels et applications.

(Source : Agence Ecofin, 9 décembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)