twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Huawei et l’Union africaine des télécommunications signent un protocole d’accord pour stimuler la transformation numérique en Afrique

vendredi 25 juin 2021

L’Union africaine des télécommunications (UAT), une agence spécialisée de l’Union africaine, et la société chinoise de technologie Huawei ont signé jeudi à Nairobi un protocole d’accord visant à renforcer les capacités de transformation des TIC sur le continent africain.

Selon John Omo, secrétaire général de l’UAT, dans le cadre de l’accord, Huawei offrira une formation en développement des compétences aux personnels des Etats membres de l’UAT, notamment en leur donnat une nouvelle formation ou en relevant le niveau de leurs compétences

"Le protocole d’accord verra également les deux organisations collaborer pour soutenir l’innovation locale, partager des informations sur les dernières tendances, défis et solutions en Afrique et dans le monde, et développer l’économie numérique ainsi que la connectivité rurale sur le continent, en approfondissant la recherche", a déclaré M. Omo dans un communiqué publié à Nairobi.

M. Omo a également noté que Huawei avait transformé la connectivité et apporté une contribution majeure au continent grâce à ses investissements dans les infrastructures numériques, les compétences en TIC, les solutions de connectivité respectueuses de l’environnement et les technologies de pointe pour les zones rurales.

De son côté, Samuel Chen, vice-président de la région Afrique australe de Huawei, a salué l’UAT pour son leadership et sa promotion des TIC en Afrique.

"L’UAT joue un rôle essentiel dans la région en soutenant les pays membres avec leurs politiques et stratégies, en partageant les meilleures pratiques, en renforçant les capacités et en stimulant l’innovation, et nous sommes ravis de pouvoir les soutenir aussi", a-t-il noté.

Le responsable de Huawei a également indiqué que son organisation avait déjà connecté des centaines de millions d’Africains à des solutions sécurisées à haut débit et en nuage au cours des deux dernières décennies et avait gagné la confiance et le soutien des clients et des régulateurs.

Ying Xie

(Source : Le Quotidien du peuple, 25 juin 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)