twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Haut débit internet : Vivendi lance une offensive en Afrique francophone

lundi 6 janvier 2020

Le Group vivendi africa (GVA) marche sur les plates bandes des fournisseurs d’accès à l’internet haut débit. Il opère déjà au Gabon, Congo et Togo et a acquis des licences en Côte d’Ivoire et Burkina Faso.

Dans le jargon technique on les appelle les last mile services provider. Ce sont des opérateurs capables d’amener la fibre optique dans les ménages à partir d’un point de branchement (les fameux PBO). GVA s’appuie sur ces ressources techniques et transporte la fibre dans les domiciles en suivant, en général, le maillage réalisé par les compagnies d’électricité.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Canal plus diffère son entrée sur le marché du haut débit internet

Une fois que ce dispositif est installé, le souscripteur n’a plus qu’a se rendre dans une agence Canal plus pour effectuer son abonnement à un décodeur « canalbox ». Cette filiale du groupe Vivendi a l’exclusivité de la distribution. Le décodeur en plus de lui offrir les programmes du bouquet canal, lui sert de boitier wifi.

Concurrence farouche

En l’espace de 2 ans, GVA a acquis des licences dans pas moins de 5 pays, bouleversant parfois le marché. La lettre du continent révèle qu’au Burkina Faso, la concurrence doit désormais passer par l’entreprise française pour délivrer des services internet à sa clientèle. Pourtant la licence de GVA ne date que d’octobre 2019.

En Côte d’Ivoire son déploiement pourrait signer la mort d’Awalé. Ce fournisseur d’accès internet appartient au groupe Eranove. Il a une concession exclusive d’utilisation du réseau électrique pour la fourniture d’internet. Nos sources indiquent qu’Awalé serait à la base du blocage actuel du début d’activité de GVA. Pour l’heure, les discussions n’ont toujours pas abouti malgré l’implication de certaines autorités gouvernementales.

(Source : ICT4Africa, 6 janvier 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)