twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Haut débit fixe à domicile : la fracture de l’accès se réduit mais les inégalités de vitesse se creusent

vendredi 21 janvier 2022

La fracture de l’accès au haut débit se réduit mais les inégalités de vitesse se creusent selon Omdia. D’ici 2026, seuls 9 % de la population africaine auront accès au haut débit fixe, 84 % de ces utilisateurs étant limités à des débits inférieurs à 30 Mbps.

D’ici 2026, le pourcentage de la population mondiale connectée à Internet passera de 58 % à 70 %, selon l’indice mondial de développement de la fibre d’Omdia. Sur ces 70 %, 30 % de la population auront accès à Internet via un appareil mobile et 40 % disposeront d’une connexion haut débit fixe à domicile. Bien que la fracture de la connectivité se résorbe, les inégalités de vitesse et de service se creusent malheureusement.

En Amérique latine, par exemple, bien que 44 % de la population aura accès à des services haut débit fixes d’ici 2026, seulement 5,3 % seront sur une connexion délivrant 500 Mbps ou plus, et seulement 1 % auront des vitesses supérieures à 1 Gbps. En revanche, en Amérique du Nord, les facteurs équivalents sont respectivement de 77 %, 26 % et 11 %, et ils sont de 66 %, 40 % et 10 % en Océanie, Asie de l’Est et du Sud-Est. À l’autre extrémité du spectre, seuls 9 % de la population africaine auront accès au haut débit fixe, 84 % de ces utilisateurs étant limités à des débits inférieurs à 30 Mbps.

Singapour continue de dominer l’indice de développement de la fibre d’Omdia en 2021, suivi de la Corée du Sud, des Émirats arabes unis, de la Chine et du Qatar. Les premiers pays européens du classement sont l’Espagne et la Suède en septième et huitième position. Ils sont suivis de près par le Luxembourg et la Roumanie. Les États-Unis sont en tête de la région des Amériques et se positionnent au 18e rang mondial. Les résultats complets du classement 2021 sont disponibles ici.

En tant que technologie d’accès haut débit, la fibre optique fournit un service de qualité optimisé, hautement durable et évolutif. « Au-delà des avantages économiques, un réseau entièrement en fibre présente des avantages environnementaux significatifs par rapport aux réseaux xDSL et hybrides à fibre coaxiale (HFC) », a déclaré Michael Philpott, directeur de la recherche chez Omdia. « En 2019, Telefónica (Espagne) a déclaré que son réseau FTTH était 85 % plus économe en énergie que son ancienne infrastructure en cuivre. L’opérateur a déclaré que son initiative FTTH avait permis d’économiser 208 GWh sur trois ans, ce qui représente une réduction de 56 500 tonnes d’émissions de CO2. Alors que les pays évoluent vers un avenir plus vert, les communications basées sur la fibre optique doivent faire partie de ce plan.

Il est essentiel d’investir davantage dans les réseaux haut débit avancés à fibre optique complète pour combler cette fracture numérique. Pour suivre le marché, Omdia a créé l’indice mondial de développement de la fibre en 2020, qui surveille les investissements dans la fibre dans toutes les parties du réseau sur une base nationale. L’index couvre 81 territoires et est mis à jour annuellement. Au-delà de la couverture et de la pénétration des ménages, l’indice de référence suit et classe tous les éléments de l’investissement dans le réseau fibre, en particulier l’accès à la fibre, le backhaul fibre mobile, le backhaul fibre central et la qualité de service globale de la fibre, qui est actuellement mesurée par la vitesse moyenne globale des liaisons descendantes et montantes.

Omdia apporte son expertise significative et sa couverture de l’infrastructure à large bande, de la technologie, de la stratégie et de la réglementation des télécommunications pour contribuer au développement et à l’analyse de l’indice de développement de la fibre. L’indice a maintenant été reconnu par le groupe F5G de l’ETSI comme étant la meilleure pratique pour mesurer le développement de la fibre.

Voir tout le rapport ici.

(Source : CIO Mag, 21 janvier 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik