twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Hausse tarifaire dans ses nouvelles offres : Orange maintient sa décision malgré la polémique

mardi 4 août 2020

Orange, l’opérateur de téléphonie mobile du groupe Sonatel maintient ses nouveaux tarifs polémiques de la nouvelle gamme des forfaits mise sur le marché, en date du 22 juillet dernier. Et ce, malgré le lynchage des abonnés sur les Réseaux sociaux et l’avertissement du chef de l’Etat Macky Sall, qui a demandé, lors du dernier Conseil des ministres à l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (ARTP) de veiller à la « soutenabilité des tarifs appliqués aux consommateurs ».

En conférence de presse, ce mardi 4 août 2020, la société a non seulement a botté en touche cette hausse dont certains clients se plaignent. Mieux, elle s’est vantée d’avoir « le meilleur réseau téléphonique de la zone Uemoa disposant ainsi, des meilleurs tarifs de Giga. »

« En effet, les nouveaux forfaits qui viennent d’être lancés sur le marché sont synonymes de baisse tarifaire pour 91 % des clients qui utilisent le réseau de Orange pour leurs besoins quotidiens en voix et internet mobile. Les 8,3 % de nos clients qui souscrivent à nos offres Wotel ne subissent aucun changement et avaient déjà obtenu une baisse de prix au début de la crise Covid-19. Deux offres de la nouvelle gamme Illimix ont suscité quelques incompréhensions à savoir les deux forfaits Illimix mois 4500 et 75000 considérés comme des hausses tarifaires par rapport aux anciens forfaits mois 1900 fcFA et 5900 Cfa. La nouvelle gamme forfaits Illimix s’inscrit plutôt dans une volonté de soulager le budget quotidien des Sénégalais tenant compte du contexte Covid-19, particulièrement dure et toujours en cours », s’est défendu le chef du département marketing Orange, Elhadji Cheikh Gaye.

Poursuivant sa communication, monsieur Gaye a profité de la tribune pour répondre aux activistes qui par, à travers le hashtag #BoycottonsOrange, estiment que ladite société est une entreprise française qu’il faut cesser d’enrichir davantage. Pour lui, « ce n’est que de la politique encagoulée ». Il ajoute qu’Orange continue d’avoir de nouveaux clients. Pour preuve la société a récemment fêté ses 10 millions d’abonnés, selon lui.

A noter que nos confrères de « Confidentiel La Lettre Quotidienne » évoque une baisse de la valeur des actions de Orange avec 24 milliards de bénéfice perdus en 4 ans, entre autres raisons de l’augmentation des tarifs de Sonatel.

« La bourse d’Abidjan qui est le baromètre public de la société reflète désormais une situation chaotique de Sonatel : en trois ans, la valeur de l’action a perdu 49 % de son poids. Et depuis le début de l’année, elle a fondu de 29 %. Cette année, le groupe a distribué moins de dividende. Le 27 février 2020 le groupe a annoncé un dividende en baisse d’un montant 1 225 FCFA au titre de l’exercice 2019, soit moins de 18% par rapport au niveau de ces 4 dernières années (1 500 FCFA). Cette annonce n’a pas rencontré l’assentiment des investisseurs, ce qui s’est traduit par une contraction brutale inédite de -13,34% de la valeur au cours du seul mois de mars. Mieux pour arroser ses actionnaires, Sonatel a été obligée de recourir à ses fonds propres. Entre 2015 et 2018, le groupe a puisé 83 milliards sur ses fonds propres ainsi ceux-ci ont fondu passant désormais à 90 milliards. Ce qui a sonné l’alerte de Paris », peut-on lire sur l’article.

En quatre ans, selon CLQ, « Sonatel a perdu 24 milliards de bénéfices, ceux-ci passant de 221 milliards en 2015 à 197 milliards en 2019. Ainsi chaque année, alors que le chiffre d’affaires augmentait, les bénéfices baissaient. Plusieurs réunions de crise ont été tenues entre Dakar, Paris et la direction Afrique Moyen-Orient basée au Maroc dirigée par le sénégalais, Alioune Ndiaye et la décision a été prise d’augmenter les tarifs de manière intelligente ».

Le Sénégal devrait donc servir de pays test assure la note quotidienne. Interrogé sur cette note de « Confidentiel La Lettre Quotidienne », le chef du département marketing Orange, Elhadji Cheikh Gaye a préféré esquivé la question.

Fama cissé

(Source : Presssafrik, 4 août 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)