twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Harcèlement contre le groupe Wal Fadjri : L’Agence de régulation des télécommunications s’en mêle

samedi 5 septembre 2009

Des encagoulés. Voilà ce que l’Autorité de régulation du secteur des télécommunications et des postes avait envoyé dans les locaux du groupe Wal Fadjri dans l’après-midi du 27 août dernier. Profitant de l’ambiance créée par le vandalisme perpétré dans la matinée par le Bsda en fermant illégalement la chaîne et les radios du groupe, ces encagoulés, encadrés par des forces de l’ordre armées jusqu’aux dents, avaient confisqué, dans l’après-midi du même jour, une partie du matériel technique de Walf Tv et Fm. En le faisant, ils ne s’étaient pas identifiés et n’étaient porteurs ni d’une signification ni d’un mandat. Du grand banditisme en somme. Mais conscient de sa bourde, l’Artp a tenté de se rabattre, six jours après son forfait, sur les autorisations de fréquences de la télé et des radios pour trouver une échappatoire.

Quand ils se sont présentés, en début d’après-midi du 27 août dernier, en s’appuyant sur une armada d’agents de sécurité dirigée par le commissaire de Dieuppeul et un commandant de brigade de la gendarmerie, tout le personnel et la direction général du groupe Wal Fadjri avaient cru que c’étaient les agents du Bsda qui revenaient ainsi parachever leur sale besogne. Parce que non seulement, ils ne s’étaient pas identifiés, mais, ensuite, ils n’étaient porteurs ni signification ni de mandat. Ce n’est que le 2 septembre que la direction du groupe Wal Fadjri s’est rendu compte que ces encagoulés ne sont autres que des envoyés de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Ils ont ainsi voulu profiter de l’agitation provoquée par la forfaiture commise dans la matinée par le Bsda pour réussir en début d’après-midi ce qu’ils n’avaient pu faire au soir des élections locales du 22 mars dernier, à savoir fermer les radios et la télé sises au Front de terre.

D’ailleurs, pour que Walf Tv et Fm ne puissent plus émettre même au cas où le Bureau de droit d’auteur revenait à de meilleurs sentiments, ils ont démonté et emporté avec eux les deux modulateurs et les deux encodeurs sans lesquels la télé et la radio ne peuvent être sur satellite. Ils se sont ensuite attaqués aux links de Walf Fm, Walf 2 et Walf 3 pour qu’elles ne puissent plus émettre, ainsi qu’au link de Walf Tv en vue de la rendre Off sur la fréquence hertzienne. Même le link qui permet les émissions en direct sera pris.

Mais, après s’être ainsi invitée illégalement dans la fermeture de la télévision et des radios du groupe Wal Fadjri, l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a, ensuite, cherché à se tirer d’affaire. C’est ainsi que six jours après avoir commis cet acte de grand banditisme, il s’est mis à fouiner dans les autorisations de fréquences de Wal Fadjri pour justifier a posteriori cette saisie du matériel de l’entreprise de presse. Ainsi, pour réparer sa bourde, quatre agents de l’Artp, à savoir Baye Samba Diop, Khalidou Niane, Abdou Ndiaye et Ahmed Niang, se sont présentés mercredi dernier, devant le bureau du président directeur général du groupe Wal Fadjri, qui les a aussitôt reçus, pour l’auditionner sur une liste de fréquences qu’utiliseraient sa chaîne de télévision et ses radios. En ciblant six fréquences bien déterminées. Cependant, compte tenu du caractère inopiné de leur visite, Sidy Lamine Niasse leur dira qu’il ‘ne souhaite que se conformer à la réglementation’, ainsi que noté dans le procès-verbal d’audition dressé par ces agents de l’Artp. Mais ne pouvant pas répondre de manière immédiate à leur sollicitation, il a demandé ‘que toutes les questions lui soient adressées de manière écrite et accompagnées des éléments de procédures, le cas échéant, pour qu’il puisse examiner avec ses équipes les éléments de réponse à apporter à l’Artp’, poursuit le Pv. Cependant, précise-t-il, ‘il déplore le fait que des agents assermentés de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes soient accompagnés par les forces de sécurité, dans ce contexte où tous les regards sont braqués sur ce groupe. Ce qui pourrait provoquer des troubles à l’ordre public qu’il ne souhaiterait pas’. D’autant que ce jour-là, les émeutes de l’électricité ont fait rage dans la zone.

Néanmoins, Sidy Lamine Niass, par l’entremise de ses avocats a adressé hier, 4 septembre 2009, une correspondance au directeur de l’Artp pour convenir avec lui de la date et de l’heure fixées par l’agence pour apporter des éléments de réponses aux interrogations de l’Artp. Après quoi, les responsables du groupe Wal Fadjri et leurs avocats se pencheront sur la suite à donner à l’acte de banditisme de cette agence qui prône l’équité.

Seyni Diop

(Source : Wal Fadjri, 5 septembre 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)