twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Guinée : le régulateur télécoms se dote d’un plan stratégique de développement pour la période 2023-2025

samedi 17 décembre 2022

Avec la transformation numérique qui s’accélère en Afrique, le secteur des télécommunications a pris une place importante dans les économies. Le régulateur guinéen a décidé d’adopter un mode opératoire précis pour faire face aux défis actuels et futurs du secteur.

L’Autorité de régulation des postes et télécommunications de Guinée (ARPT) a dévoilé vendredi 16 décembre son nouveau plan stratégique de développement (PSD) pour la période 2023-2025. Ledit plan devrait servir de principal référentiel et de feuille de route aussi bien pour les besoins de planification annuelle que pour l’évaluation de performance des équipes dirigeantes de l’institution au cours des 3 prochaines années.

Selon Sékou Oumar Barry, DG de l’ARPT, le régulateur a fait appel à un cabinet international pour la conception du plan triennal. Ce plan s’articule autour de 4 piliers, à savoir la gouvernance, la réglementation et la régulation, la protection des consommateurs et des administrés, ainsi que l’innovation. À cela s’ajoutent 9 objectifs stratégiques, 17 programmes, 43 projets, un plan d’action détaillé, un dispositif de gouvernance et de suivi évaluation.

La mise en place du PSD s’inscrit dans le cadre des ambitions de l’ARPT, qui veut devenir «  la référence de gouvernance et de régulation collaborative  » à l’horizon 2025. Elle vient s’ajouter aux actions engagées par le régulateur sous l’impulsion du gouvernement, pour accélérer le développement du secteur de la poste et des télécommunications. Les autorités ont notamment engagé la relance de la poste nationale et de l’opérateur historique Guinée Télécoms (ex SOTELGUI).

«  D’autres pistes se dessinent pour 2023, en partenariat avec l’ensemble des acteurs. Aujourd’hui, la République de Guinée, sous la conduite éclairée du Conseil national du Rassemblement pour le Développement (CNRD), est déterminée à continuer de faire de l’ARPT un levier important de son développement économique et durable sur la scène nationale et internationale  », a déclaré M. Barry.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 17 décembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik