twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Guinée : l’ARPT réduit le tarif d’appel local de 20 %

jeudi 3 février 2022

En mars dernier, les employés du secteur des télécoms avaient déclenché une grève pour dénoncer diverses charges imposées sur les services. Le régulateur télécoms a pris des mesures pour apaiser les tensions et contenter les consommateurs.

Depuis le 1er février, les Guinéens paient la minute d’appel local 18 % et 20 % moins cher. Elle est passée de 660 (0,073) à 540 francs guinéens chez Orange et de 600 à 480 francs guinéens chez MTN et Cellcom. Pour obtenir cette réduction auprès des opérateurs télécoms, l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) a procédé à une suppression de frais et à un ajustement fiscal.

L’ARPT a en effet réduit les frais d’interconnexion entre opérateurs télécoms de 200 à 100 francs guinéens par minute. « Il se trouve que ce tarif de gros, dont la tendance est à la baisse partout dans le monde, n’a pas connu de changement dans notre pays depuis son instauration il y a de cela plus de dix ans », a expliqué le régulateur télécoms.

Pour améliorer le pouvoir de communication des populations, l’ARPT a aussi supprimé la redevance de 20 francs guinéens sur les appels. Selon l’organisme public, « cette redevance crée un frein à l’évolution du trafic, par la simple raison qu’elle empêche les opérateurs de procéder à des activités d’animation de marché à travers l’octroi de bonus aux consommateurs qui est en soi une forme de baisse de tarif pour ces derniers, et relancera le trafic ».

En mars 2021, le ministère des Postes et Télécommunications de Guinée avait instauré la redevance de 20 francs guinéens par minute sur les appels inter-réseau et intra-réseau. Mécontente, la Fédération syndicale autonome des télécommunications (Fesatel) l’avait dénoncé. Elle est ensuite entrée en grève pour casser cette décision ministérielle. Pendant plusieurs semaines, le mouvement de protestation des travailleurs du secteur des télécoms, qui regroupe des employés d’Orange, MTN et Cellcom, a perturbé la qualité du service télécoms.

Hormis la réduction des frais d’interconnexion et la suppression de la redevance sur le trafic intra-réseau, l’ARPT a aussi mis fin à la facturation vers les centres d’appels. Cette mesure libère la parole des consommateurs qui pourront plus aisément dénoncer toute mauvaise qualité de service et introduire leurs réclamations auprès des sociétés télécoms.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 3 février 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik