twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Guinée-Bissau : le FAI Cajutel prolonge sa levée de fonds en monnaie virtuelle jusqu’au 18 novembre 2017

mardi 10 octobre 2017

Le fournisseur d’accès Internet (FAI) suisse, Cajutel, a annoncé l’extension de la durée de sa levée de fonds en monnaie virtuelle, destinée à financer la construction en Guinée-Bissau de son réseau Internet haut débit alimenté à l’énergie solaire. La nouvelle date butoir est désormais fixée au 18 novembre 2017.

La décision de la société télécoms intervient après l’interdiction de levées de fonds par crypto monnaie, décidée par la Chine. Cette fermeture du marché chinois a réduit de fait le champ de portée de l’Initial Coin Offering (ICO) lancée par Cajutel, lui réclamant ainsi beaucoup plus de temps pour récolter la somme d’argent dont il a besoin pour son projet.

Au cours du mois de septembre dernier, Cajutel avait présenté sa levée de fonds en monnaie virtuelle à travers une émission de 720 000 jetons d’Ether (type de monnaie virtuelle, Ndlr), et 60 000 actions supplémentaires pour régler les primes et les frais de publicité.

Un million de jetons devraient être conservés par les actionnaires existants. En tout, 1,78 million de jetons devraient être mis en circulation. Il est prévu que chaque jeton représente une part de la société et des droits de vote de même valeur.

Cajutel ne compte pas seulement limiter son réseau Internet à la Guinée-Bissau. Le FAI le voit bien à travers toute l’Afrique de l’Ouest. Andreas Fink, son président-directeur général, estime que l’Internet haut débit renferme un énorme potentiel de changement social et économique pour les populations. C’est cette mutation qu’il veut impulser en Afrique à travers le réseau haut débit porté par Cajutel.

(Source : Agence Ecofin, 10 octobre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)