twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Guinée-Bissau : MTN condamné à rembourser plus de 1 million USD de trop perçu sur l’interconnexion

mardi 26 janvier 2021

Peu importe l’ancienneté des faits, le régulateur télécoms de Guinée-Bissau ne transige pas en matière de violation de la réglementation nationale sur les télécommunications. La filiale locale du groupe sud-africain MTN l’a appris à ses dépens.

L’opérateur de téléphonie mobile MTN Guinée-Bissau, opérant sous la marque Spacetel, a été condamné la semaine dernière par l’Autorité nationale de régulation des technologies de l’information et de la communication (ARN-TIC) à rembourser la somme nette de 691 919 023 FCFA (1,3 million USD). L’argent représente le trop-perçu par la société, résultant de la violation de la loi relative au tarif d’interconnexion des services télécoms pendant 21 mois.

En 2018 et pendant les 3 premiers trimestres de l’année 2019, le régulateur télécoms dit avoir constaté que MTN appliquait un tarif à l’interconnexion largement supérieur à 45 FCFA, la valeur fixée comme limite maximale. Le tarif d’interconnexion pratiqué par MTN oscillait ainsi de 64 à 68 FCFA pour les communications sur son réseau et de 160 et 164 FCFA pour les communications vers le réseau de la concurrence.

Selon le régulateur, un tel comportement qui a perduré longtemps a nui « non seulement aux utilisateurs du réseau mobile, mais aussi au fonctionnement régulier du marché des TIC, faisant de la Guinée-Bissau le pays de la sous-région avec le tarif d’interconnexion le plus élevé ».

En plus de rembourser le trop-perçu, Spacetel a été condamné à ajuster ses tarifs d’interconnexion avec effet immédiat à 39,13 FCFA. La société encourt des sanctions plus lourdes si elle contrevient à cette décision.

Selon l’ARN-TIC, le remboursement sera « déposé dans le compte du trésor public qui, à son tour, l’affectera aux projets visant à maximiser le réseau de télécommunication et son accès par les populations, à travers le Fonds d’accès universel aux TIC ».

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 26 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)