twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Guéguerre entre associés de Wari : Kabirou Mbodji inculpé pour abus de biens sociaux

jeudi 22 juin 2017

Le juge du deuxième cabinet d’instruction a inculpé, mercredi, le directeur général de Wari, Kabirou Mbodj, suite à la plainte de ses associés. Le juge Yakham Lèye a retenu contre lui les faits d’abus de biens sociaux et augmentation illégale de capitaux.

Nouvelle poursuite contre le Directeur général de Wari, Kabirou Mbodj. Mercredi, il a été inculpé par le juge d’instruction du deuxième cabinet d’instruction pour les faits d’abus de confiance et d’augmentation illégale de capitaux. Les plaignants ne sont personne d’autre que ses associés Malick Fall, Seyni Camara et Cheikh Tague. Selon leur avocat, Me Khassimou Touré, ses clients ont porté plainte avec constitution de partie civile. Maintenant, la balle est dans le camp du juge Yakham Lèye qui va mener son instruction pour voir si la preuve des accusations est établie. Cette nouvelle procédure initiée contre Kabirou Mbodji résulte de la guerre que se mènent les actionnaires (ou ex) de la CSI (Cellular systems International).

D’ailleurs, une première plainte avait été déposée par Malick Fall et Seyni Camara, le 18 décembre 2014, au niveau du Parquet de Dakar. Les plaignants évoquent des sommes exorbitantes de 100 milliards de flux financiers pour 2,5 milliards de commissions et parlent de ‘’crime’’ pour qualifier les agissements de M. Mbodj. Dans leur plainte, ils demandaient des ‘’mesures conservatoires énergiques’’, notamment ‘’une interdiction de sortie du territoire à Monsieur Mbodj qui a un passeport étranger, un gel de tout transfert de sommes d’argent qui ne sont pas liées aux opérations Wari, relativement aux sociétés C.S.I SA, Interactive Sarl, Interlink et Interlinq Suarl’’.

Avec l’annonce, le 07 février dernier, du rachat de l’opérateur téléphonique Tigo (Milicom) par Wari, pour un coût d’acquisition évalué à 80 milliards F CFA, le fossé s’est creusé davantage entre associés. A travers une déclaration commune, Malick Fall, Seyni Camara et Cheikh Tague soutiennent que l’homme d’affaires n’est pas le propriétaire exclusif de la société de transfert. Ils l’accusent d’avoir déroulé ‘’un plan de détournement et d’accaparement’’ de leurs sociétés, ‘’sans état d’âme et en toute illégalité’’, source de leur conflit en cours devant les tribunaux, depuis 05 ans. Ainsi, ils sont revenus largement sur l’historique de Wari créé en 2008, en expliquant qu’ils étaient associés dans la société où chacun occupait un poste de responsabilité. C’est donc cette SCI dont le capital est passé de 1 million Cfa à plus de 50 millions qui a lancé les produits Call money et Wari.

Fatou Sy

(Source : Enquête, 22 juin 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)