twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Grève des employés de l’opérateur Millicom-Tigo : Le restic appelle à l’apaisement

lundi 6 mai 2013

Dans le contexte perturbé qui prévaut au sein de l’opérateur de télécom, Tigo, le Rassemblement des Entreprises du Secteur des TIC (RESTIC) invite tous les acteurs à une réflexion stratégique sur un cadre social et professionnel apaisé.

A travers un communiqué daté du 04 mai 2013 et parvenu à notre rédaction, le bureau exécutif du Rassemblement des Entreprises du Secteur des TIC (RESTIC) appelle d’abord le top management de Millicom-Tigo à des efforts en direction d’accroitre et renforcer l’expertise locale au sein de l’entreprise grâce a une offre salariale compétitive, à des primes et avancements convenables, le tout dans un cadre professionnel amélioré qui favorise pour tous les employés de l’opérateur des perspectives d’évolution de carrière grâce un statut garanti pour toute la force de travail ».

Estimant que les employés de l’entreprise « ont accompagné l’opérateur et sont restés fidèles à leur employeur durant les moments difficiles », le Restic juge « normal et logique que leurs persévérance et loyauté soient prises en compte aujourd’hui que l’opérateur semble régulariser sa situation avec l’Etat ».

Coupant la poire en deux, le Restic estime cependant que Tigo Millicom « a montré son attachement au Sénégal et sa volonté de participer au développement du secteur de la téléphonie en général en maintenant ses activités et son staff dans notre pays malgré les péripéties subies durant la longue période ou l’opérateur a vu sa licence d’exploitation remise en cause ».

Pour dire que « Cette marque d’attachement ne doit pas être ternie par des grèves et mouvements d’humeur de ses travailleurs ».

Dans sa dynamique « fédératrice », le RESTIC invite l’Etat, les opérateurs, les employés et les travailleurs dans le secteur du mobile, à « une réflexion stratégique sur un cadre social et professionnel apaisé et porteur dans le secteur aussi innovant que les TIC en général et compte sur les bonnes volontés » pour aider a rétablir les canaux de communication au sein de l’entreprise Millicom-TIGO.

Au-delà, le bureau exécutif du Restic, dans son communiqué, « encourage toutes les firmes et entreprises dans notre secteur à adopter des stratégies soutenues de développement des compétences et ressources humaines » dans un environnement très concurrentiel.

Malick Ndaw

(Source : Sud Quotidien, 6 mai 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)