twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Grand banditisme : La police sénégalaise connectée à la base de données de Interpol

mercredi 13 juillet 2005

Depuis le mois d’avril dernier, Interpol a donné le coup d’envoi, dans le cadre de son programme de formation régionale, à un nouveau stage qui permettra aux pays d’Afrique subsaharienne d’exploiter au mieux son système mondial de communication policière, I-24/7.

Le système I-24/7 offre aux pays membres un accès immédiat à des informations de police et un moyen électronique d’échange sécurisé de données exclusivement réservé à la communauté Interpol. Il permet aux Bureaux centraux nationaux de l’Organisation d’effectuer des recherches et de recouper des informations en seulement quelques secondes, avec un accès direct aux bases de données sur les terroristes présumés, les personnes recherchées, les empreintes digitales et les photographies, les profils génétiques, les véhicules automobiles volés, les documents de voyage perdus ou volés, les œuvres d’art, etc.

Apporter son aide au travail de police accompli en Afrique est une priorité pour Interpol. Il est essentiel, au regard de la sécurité mondiale, que les services chargés de l’application de la loi sur ce continent puissent collaborer efficacement entre eux et avec les polices du monde entier.

Des fonctionnaires de police d’une dizaine de pays se sont réunis à Harare pour deux stages intensifs de quatre jours. Ces policiers deviendront des formateurs I-24/7 agréés et auront l’importante responsabilité de dispenser à leur tour la formation nécessaire à leurs collègues, une fois de retour dans leurs pays respectifs.

Afin de s’assurer qu’aucun pays ne soit exclu du bénéfice de ses services pour des raisons financières ou techniques, Interpol a dégagé plus de 4 millions d’euros pour que l’ensemble des pays d’Afrique subsaharienne soient raccordés au système par satellite ou par d’autres moyens dans les meilleurs délais, et qu’ils reçoivent rapidement une formation leur permettant d’exploiter toutes les possibilités offertes.

La Tanzanie, le Sénégal et le Zimbabwe ont été les premiers à être reliés à I-24/7 par satellite, les 40 pays restants, en Afrique subsaharienne, devant être raccordés sous peu.

Interpol est l’organisation internationale de police la plus importante au monde, avec ses 182 pays membres sur cinq continents.

(Source : Confidentiels, 13 juillet 2005)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)