twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gouvernance de l’Internet en Afrique : Les acteurs se préparent pour sa meilleure prise en compte

mardi 24 août 2010

« Promouvoir le modèle multi-acteurs pour le développement de l’Internet en Afrique ». C’est le thème du Forum Ouest africain pour la gouvernance de l’internet ouvert depuis hier, lundi 23 août à Dakar. Cette rencontre de 03 jours (23 au 25 août) regroupe des participants en provenance de la sous-région ouest africaine. Elle vise à faciliter le partage d’expériences sur la gouvernance de l’internet. Au bout du compte, la rencontre entend aider à mettre à la disposition des gouvernements des guides et recommandations et, également, préparer une vision commune à présenter sur la question à l’occasion de la conférence mondiale prévue en septembre prochain à Vilnius, en Lituanie,

L’internet se développe de façon fulgurante dans tous les secteurs de la vie. Elle est utilisée partout et presque par tout le monde. Toutefois, son contrôle et sa gestion reste encore un domaine à maîtriser. C’est pour y faire face qu’un parterre d’experts sur la question se réunit depuis hier, lundi 23 août, à Dakar dans le cadre du Forum ouest africain sur la gouvernance d’internet en vue de faciliter l’échange d’idées et d’expériences.

Selon Alex Corenthin, président d’Internet society Sénégal (Isoc), « il ne faut pas laisser le phénomène de l’internet nous déborder. Il faut qu’on discute sur ce que nous apporte cet outil, comment l’utiliser et comment le maîtriser ». Et cela, en vue de voir « les réels besoins que cet outil peut couvrir au niveau de nos différentes sociétés, soit au niveau national qu’au niveau régional » et tout autant, « trouver la meilleure solution, la meilleure synergie entre les acteurs, pour que ce développement puisse se faire de manière harmonieuse et que l’internet participe au développement des sociétés et des pays dans lequels elle circule ».

M. Corenthin ajoutera que : « Au niveau local, il s’agit pour nous de voir ce que le Sénégal attend de l’internet. Est-ce qu’on en veut pour le développement économique ou pour le développement de nos richesses ». Au bout du compte, d’après le président d’Isoc, il s’agira de « réaliser des guides et faire des recommandations qui seront mises à la disposition du gouvernement ».

D’après le ministre des Technologies de l’information et de la communication, Fatou Ndiaye Blondin Diop, « l’internet touche tous les aspects de notre vie ... Et nous allons être de plus en plus dépendants de son utilisation à l’avenir. Pour cette raison, il est impératif que nous assurions la participation pleine et effective de tous aux discussions sur sa gouvernance ». Pour elle, « bien que la pénétration d’Internet en Afrique soit encore moins importante que dans d’autres parties du monde, en particulier dans les pays développés, son usage sans cesse croissant dans notre continent impose de mettre la question de sa gouvernance au cœur des priorités de l’Etat ».

Mamadou Amadou Diop

(Source : Sud Quotidien, 24 août 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)