twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gouvernance d’internet : L’Icann favorable à une plus grande implication africaine

mardi 25 octobre 2011

Internet est le fruit d’une conquête collective de toute l’humanité et sa gouvernance doit être l’affaire de tous. C’est, en substance, le message délivré par les responsables de l’Icann lors de l’ouverture de la 42e réunion de l’Icann à Dakar. Son président se dit favorable à une plus grande implication de l’Afrique dans la gouvernance d’internet.

Fruit de la « plus grande collaboration de l’histoire humaine », d’après les propres mots de Rod Beckstrom, président d’Icann, internet reste un monde ouvert, équilibré et démocratique. Pour cette raison, sa gouvernance doit être l’affaire de tous, indépendamment du niveau de développement des uns et des autres. C’est en substance le message qu’a voulu lancer M. Beckstrom, hier, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 42e réunion de l’Icann à Dakar.

« Tous ceux qui veulent participer à la gouvernance d’internet (même le public) peuvent le faire », a déclaré Rod Beckstrom, qui souhaite une plus grande implication de l’Afrique dans le processus de prise de décisions d’Icann. Une participation qui augmenterait l’influence du continent sur la gouvernance d’internet. « Nous voulons voir plus d’Africains qui participent à Icann tout en apportant leur culture, parce que le développement d’internet se base sur la collaboration, la coopération et la confiance », ajoute le Dg d’Icann. Pour le moment, sur les 20 membres du Conseil d’administration de l’Icann, l’Afrique dispose de trois représentants (un Gambien, un Sud-Africain et une Egyptienne). Cependant, l’handicap majeur de l’Afrique reste la faiblesse du taux de pénétration d’internet (environ 5 %).

Pour corriger cela, tous les leaders du monde doivent œuvrer dans le sens d’aider les Africains à se connecter, estime M. Beckstrom. Pour Stephen Crocker, président du Conseil d’administration d’Icann, la magie, le pouvoir et le succès d’internet, tel qu’il est aujourd’hui, est le fruit des efforts à la fois techniques, politiques, commerciaux, etc. Ce « success story » collectif doit donc aider au rapprochement des peuples, comme le rappellent ces slogans que cite Stephen Crocker : « Un monde, un internet » ou encore « Réunissons les gens ». La tenue de cette 42e réunion de l’Icann à Dakar est une étape importante dans ce sens, estime Heather Dryden, présidente du Comité consultatif gouvernemental (Gag). Elle salue ainsi le « rôle de leader » que joue le Sénégal au sein du Gag.

Seydou Ka

(Source : Le Soleil, 25 octobre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)