twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Google planche déjà sur « Station », une nouvelle idée pour apporter Internet dans les zones reculées du monde

jeudi 29 septembre 2016

La société américaine Google planche sur un nouveau projet pour apporter l’accès à Internet dans les coins reculés et non couverts du globe. Différent de son projet « Loon », sur le principe, le nouveau projet baptisé « Station » lui est cependant similaire dans l’esprit et dans le mode de fourniture de l’accès au web. Alors que « Loon » prévoit de lancer des ballons alimentés à l’énergie solaire et transportant des modems Wi-Fi à 20 kilomètres d’altitude, « Station », lui, prévoit de disséminer des points d’accès Wi-Fi, fonctionnant également à l’énergie solaire, à travers toute la planète.

Au-delà d’améliorer les conditions de vie des populations vivant dans ces zones reculées et non couvertes du globe, le nouveau projet de Google permettra également d’améliorer les communications lors de la survenue de catastrophes naturelles. Le projet est déjà en branle en Inde où des points d’accès Wi-Fi ont été installés dans une cinquantaine de grandes gares. Google a indiqué que l’opération de déploiement de ces points d’accès Wi-Fi sera réalisée, en partenariat avec les opérateurs télécoms des territoires concernés. Ils seront chargés de gérer l’accès au Wi-Fi.

Le temps que le projet « Station » prenne de la vitesse et atteigne enfin l’Afrique, Google pourrait avoir la mauvaise surprise de trouver les populations du continent déjà connectées. La société américaine n’est pas la seule à avoir eu l’idée d’utiliser des points d’accès Wi-Fi pour apporter l’accès à Internet, au plus grand nombre de personnes.

Le fournisseur de connexion Internet par satellite, Avanti Communications Group, a annoncé, durant ce mois de septembre 2016, qu’il déploiera 1 400 points Wi-Fi, à travers l’Afrique subsaharienne, au cours des deux prochaines années. La société a obtenu, à cet effet, un financement de 10,7 millions d’euros de l’Agence Spatiale Européenne (ESA). L’objectif, derrière ce chantier d’Avanti Communications Group, est de mailler une partie du continent africain en connectivité haut débit qui améliorera les conditions de vie des populations.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 30 septembre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)