twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Google met en garde le Kenya après l’annonce de la taxe GAFA du gouvernement

samedi 24 août 2019

La Kenyan Revenue Authority (KRA) s’atèle sur l’instauration d’une taxe sur les produits et services des plates-formes numériques et OTT. Google conteste et met en garde le Kenya à propos cette résolution.

Le percepteur a expliqué son intention d’introduire à la fois la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et l’ impôt sur le revenu sur les applications qui obligent les utilisateurs à payer pour des services, soit par des achats intégrés, soit par les applications qui exigent que les utilisateurs paient avant de télécharger. La nouvelle taxe numérique visait également les services OTT (Over The Top) et les services de diffusion en continu tels que Netflix et YouTube, où la KRA cherchait une partie des revenus que ces services rapportent aux Kenyans.

Selon la KRA, ces services gagnent de l’argent grâce aux Kenyans et devraient donc payer leurs cotisations en impôts au gouvernement kenyan. Cependant, Google s’est exprimé en avertissant qu’une telle initiative pourrait déclencher une guerre commerciale avec d’autres pays, rapporte Business Daily Africa .

Selon Google, les amendements que le gouvernement kenyan voudrait apporter par le biais de la loi de finances 2019 iraient à l’encontre des systèmes fiscaux internationaux qui obligent les entreprises à payer de l’impôt sur le revenu dans les pays où leurs produits sont fabriqués et non dans les pays où les produits/services sont consommés.

Michael Murungi, responsable de la politique et des relations gouvernementales en Afrique de l’Est pour Google, a déclaré devant le comité des finances de la Chambre au Parlement que la proposition de loi actuelle mettrait le Kenya en désaccord avec d’autres lois internationales.

Google à l’attaque des taxes

Il a donné l’exemple de la France, où une telle loi a été mise en œuvre et le président américain Trump a riposté en imposant des droits de douane sur le vin français. « Le risque avec cela est, comme nous le voyons, se produire en France après sa décision d’imposer une taxe unilatérale aux entreprises internationales sur des plateformes numériques. La France est actuellement au milieu d’un différend commercial avec le Trésor américain à cause de cette taxe perçue comme visant Google et les autres multinationales basées aux États-Unis », a-t-il déclaré.

La société américaine de technologie, Google, a averti que le plan du Kenya visant à imposer une taxe sur les transactions numériques pourrait déclencher des guerres commerciales avec d’autres pays.

“La France est actuellement au milieu d’un différend commercial avec le Trésor américain à cause de cette taxe perçue comme visant Google et d’autres sociétés multinationales basées aux États-Unis”, a déclaré Murungi au Comité des finances de la Chambre lors d’audiences publiques sur le projet de loi de finances.

(Source : Social Net Link, 24 août 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)