twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Global voice de plus en plus menacé : après la Sonatel et des associations consuméristes, des immigrés sénégalais le pourfendent

lundi 16 août 2010

Installé au Sénégal, depuis bientôt deux semaines, le groupe Global voice est de plus en plus contesté. Chargé de gérer les taxes sur les communications téléphoniques entrant au Sénégal, l’État, avec lequel il a signé ce contrat, risque de revenir sur celui-ci. Et pour cause !

Suite à l’annonce de l’installation de Global voice par l’Agence de régulation des télécommunications et postes (Artp), les travailleurs de la Sonatel monteront au créneau, pour ruer dans les brancards. Ceci, parce que le nouvel arrivant allait faire main basse sur une fortune dont elle jouissait. Pour illustration, l’État escompte pour le contrat qu’il a signé avec Global voice une manne financière de 300 milliards de francs Cfa ; soient 5 milliards par mois. Mais, le groupe qui gagnera, presque autant risque de voir son contrat annulé. Car, outre la Sonatel, dont les syndicalistes ont été reçus par le président Wade, qui attend leurs propositions, vendredi dernier, des associations de Sénégalais basés aux États-Unis d’Amérique ont manifesté devant l’Ambassade du Sénégal à Washington, pour protester contre son installation. Car, pour elles, les autorités veulent « dépouiller » les immigrés. Les dites associations envisagent en conséquence, si l’État persiste dans sa décision de « boycotter » Global voice. Ce qui sera un manque à gagner pour le régime. Ces manifestations peuvent en inspirer d’autres, à travers la diaspora sénégalaise. Ce qui plombera le contrat signé avec le groupe, que la Ligue des consommateurs du Sénégal conteste, au profit de la Sonatel. De même des associations consuméristes de la Côte d’Ivoire et l’Union monétaire économique ouest africain contestent le contrat que l’État a signé avec Global voice. Un tollé général qui s’amplifie. Il pourrait déboucher sur le départ de Global voice ; les états n’ayant pas des amis, mais des intérêts.

(Source : Xibar, 16 août 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)