twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« Global Voice n’est pas opérationnelle », selon les travailleurs de la Sonatel

lundi 2 août 2010

C’est depuis dimanche 1er août 2010 que Global Voice devait commencer son travail de contrôle et de tarification des appels entrants au Sénégal. Mais, selon les travailleurs de la Sonatel, sur les ondes d’une radio de la place, « cette société n’est pas encore opérationnelle ».

En effet, comme prévu, les travailleurs de la Sonatel n’ont pas laissé Global Voice faire ses installations dans leurs locaux. « Elle (Global Voice) ne mettra pas les pieds à la Sonatel », lâche un travailleur de cette entreprise, avant d’ajouter que « Global Voice a même demandé des informations que nous avons refusé de lui livrer, car nous ne la reconnaissons pas ».

Par ailleurs, les travailleurs de la Sonatel continuent de décrier la méthode utilisée par le gouvernement. Mais s’ils estiment avoir perdu un combat, la guerre, elle, est loin d’être gagnée. « Nous reconnaissons avoir perdu un combat, celui d’amener le Chef de l’Etat à retirer le décret. Mais la guerre est loin d’être gagnée. La lutte continue. Nous poursuivons les discussions avec les autorités et les autres acteurs », précise le Secrétaire général des travailleurs de la Sonatel.

Les Sonatéliens qui disent tenir le bon bout dans cette affaire, annoncent déjà les premières conséquences relatives à la révision du contrat entre Sonatel Orange et certains pays de la sous-région, mais aussi à la décision d’autres ne plus faire passer des communications vers le Sénégal. Ce sont le Gabon, le Togo, le Bénin, le Cameroun, le Nigéria, le Maroc...

De leur côté, les autorités de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) minimisent la décision de ces pays qu’elle considère comme un pourcentage faible des appels entrants au Sénégal, contrairement, à des pays comme l’Italie, la France, l’Espagne, les Etats-Unis d’Amérique...

(source : Ferloo, 2août 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)