twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Global IP compte ressusciter son projet de satellite de télécommunications destiné à l’Afrique

lundi 7 octobre 2019

Global IP, le fournisseur de connectivité Internet par satellite basé aux îles Caïmans, compte relancer son projet de satellite de télécommunications destiné à l’Afrique. Le projet, qui était mené en collaboration avec l’entreprise aéronautique Boeing, a connu un arrêt en 2018 suite à des tensions judiciaires portées en 2017 par Emil Youssefzadeh et Umar Javed, des cofondateurs de Global IP.

Leurs allégations sur un financement secret et le contrôle du projet par la Chine, qui en profiterait pour acquérir de la technologie militaire de grande valeur, avaient suscité l’intérêt du département américain du Commerce. La société aéronautique Boeing, partenaire technique du projet, s’était par la suite retirée de l’aventure.

Selon le site Space Intel Report, en l’absence de preuves contre Global IP, l’affaire qui était pendante devant le tribunal du district central de Californie s’est avérée n’être qu’une querelle interne, et a finalement été transférée au Centre d’arbitrage international de Hong Kong, donnant à Global IP l’opportunité de renouer avec ses ambitions.

Selon Boeing, son retrait du projet n’était pas dû aux poursuites judiciaires, mais à un défaut de paiement. Global IP et son principal soutien, Bronzelink Holdings Limited de Hong Kong, ont déclaré être prêts à négocier avec Boeing pour compléter la facture de 300 millions USD dû à Boeing, assortie cette fois de garanties financières.

Bahram Pourmand, cofondateur et président directeur général de Global IP, a expliqué que l’entreprise est prête à reprendre le paiement, majoré des pénalités, et à ouvrir un compte séquestre pour dissiper les préoccupations de Boeing concernant de nouveaux problèmes de liquidités.

(Source : Agence Ecofin, 7 octobre 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)