twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : suspension prochaine des activités des fournisseurs de services de cybersécurité sans licence

vendredi 16 septembre 2022

Le directeur général par intérim de la Cyber Security Authority (CSA), le Dr Albert Antwi-Boasiako, a déclaré qu’à partir de janvier 2023, aucune entreprise ou personne au Ghana ne pourra offrir des services de cybersécurité à moins que l’entité ou la personne ne soit autorisée ou accréditée par l’Autorité.

Il a expliqué que l’octroi de licences aux fournisseurs de services de cybersécurité fait partie des mesures réglementaires lancées par la CSA, qui comprennent également la protection des infrastructures d’information critiques et des réglementations sur le signalement et la réponse aux incidents de cybersécurité.

S’exprimant lors du lancement médiatique du Mois national de sensibilisation à la cybersécurité (NCSAM) 2022 à Accra mercredi, M. Antwi-Boasiako a déclaré que les propriétaires d’infrastructures d’information critiques désignés seront soumis à un audit obligatoire et à des contrôles de conformité à la directive sur la protection des infrastructures d’information critiques, adoptée le 1er octobre 2021.

"Ces mesures font partie des nouveaux règlements et mesures mis en œuvre conformément à la loi sur la cybersécurité de 2020. L’Autorité est guidée par le conseil d’administration et également par le comité conjoint sur la cybersécurité pour aborder les réglementations en matière de cybersécurité dans une perspective collaborative. Nous pensons que les réglementations collaboratives sont la clé pour rassembler les parties prenantes des secteurs public et privé afin de parvenir à un Ghana numérique sûr et résilient", a-t-il ajouté.

Il s’est dit préoccupé par le fait que les enfants deviennent sujets à des pratiques criminelles en ligne qui nuisent à leur développement, même si Internet offre de nombreuses possibilités qui peuvent améliorer leur vie.

"La Cyber Security Authority, en tant que régulateur, s’est engagée à assurer la protection des enfants en ligne, conformément au mandat qui lui a été confié par la Cybersecurity Act 2020. Dans le cadre de ce mandat, le cadre de protection en ligne des enfants a été révisé afin de garantir la plus grande sécurité de nos enfants en ligne", a-t-il déclaré.

Il a annoncé que, dans le cadre des célébrations de la NCSAM 2022, que l’Autorité s’engagera auprès des parties prenantes, notamment par le biais de consultations publiques, afin d’obtenir des informations sur les différents règlements qui devraient prendre pleinement effet à partir de janvier 2023.

"Dans le cadre des mesures visant à mettre en œuvre efficacement la loi sur la cybersécurité, on ne saurait trop insister sur la sensibilisation. La CSA cherche donc à tirer parti de l’édition 2022 du mois national annuel de sensibilisation à la cybersécurité (NCSAM) pour s’engager et établir des partenariats avec les parties prenantes des secteurs public et privé afin de mettre en œuvre les principales réglementations en matière de cybersécurité et de renforcer les capacités des parties prenantes essentielles", a-t-il ajouté.

Pour sa part, la vice-ministre des communications et de la numérisation, Mme Ama Pomaa Boateng, a fait remarquer que la cybersécurité est essentielle pour soutenir le programme de numérisation du Ghana.

"Par conséquent, il est crucial de disposer de mesures efficaces pour protéger nos infrastructures d’information critiques, coordonner et répondre aux incidents de cybersécurité et développer une culture de la cybersécurité dans l’intérêt de notre développement socio-économique", a-t-elle ajouté.

(Source. : Africa CyberMag, 16 septembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik