twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : le retrait d’argent par Mobile Money plus cher dès le 1er juillet

mardi 29 juin 2021

Depuis l’année dernière, le Mobile Money enregistre une forte croissance au Ghana. Mais elle pourrait ralentir avec la nouvelle taxe imposée par le gouvernement. Dénoncée par les agents Mobile Money, le nouvel impôt vient alourdir les charges fiscales déjà appliquées à ce segment du marché télécoms.

Les agents Mobile Money du Ghana, réunis sous la bannière de l’Association des agents Mobile Money du Ghana (MMAG), ont annoncé lundi 28 juin l’augmentation des frais de retrait d’argent par mobile dès jeudi 1er juillet. Ils expliquent que cette mesure découle de l’imposition par le gouvernement d’une taxe de 10% sur le retrait d’argent. Dans l’incapacité de soutenir cette nouvelle charge fiscale, les agents Mobile Money qui dénoncent son introduction sans leur consultation ont décidé de la répercuter sur les consommateurs.

« Nous vous implorons de respecter nos adhérents dans leurs différentes boutiques. Ce n’est jamais notre souhait [d’augmenter les prix], mais nous n’avons pas le choix, car l’engagement financier est trop lourd et absorbant et cela ne nous laisse rien au final. Au total, sur chaque réseau, chaque agent paiera une taxe de 20% sur une base mensuelle. Initialement, les agents payaient 5% sur le dépôt d’argent, mais il a été secrètement augmenté à 10% à notre insu. Nous pensons qu’il s’agit d’un mépris flagrant des procédures », a déclaré Evans Otumfuo, le secrétaire général de l’Association.

Le marché du Mobile Money a connu une forte croissance au Ghana depuis l’année dernière, poussé par la crise de Covid-19. De février 2020 à février 2021, le nombre de comptes Mobile Money est passé de 32,7 millions à 40,9 millions. Le nombre de transactions financières est passé de 193 millions à 295 millions. La valeur financière des transactions est passée de 30,1 milliards de cédis (5,14 milliards USD) à 67,9 milliards de cédis. Le segment représente actuellement une source de revenus supplémentaires pour le gouvernement dont les finances ont été impactées par la pandémie mondiale.

La hausse des prix annoncée dans le segment du Mobile Money pourrait nuire finalement à sa croissance. Alors que le gouvernement prône depuis quelques années l’inclusion financière des populations, à travers l’introduction de divers services numériques de paiement innovant, notamment celui par QR Code.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 29 juin 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)